Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Critiques, blessure... La réponse cinglante de Novak Djokovic !

Alors qu'il s'est adjugé l'Open d'Australie, Novak Djokovic s'est par la suite exprimé sur la blessure avec laquelle il a joué durant cette quinzaine. Quoiqu'en disent les critiques, le numéro un mondial a affirmé avoir répondu de la meilleure des manières, en performant sur les courts.

Impérial, Novak Djokovic a remporté le 18e titre en Grand Chelem de sa carrière en s'imposant en trois sets face à Daniil Medvedev (7-5, 6-2, 6-2) en finale de l'Open d'Australie. Une victoire sans appel, qui a eu le don de le satisfaire, et qui n'est autre que le symbole d'une réponse forte aux critiques auxquelles il a dû faire face. D'une part avant la compétition, concernant les conditions dans lesquelles les joueurs et les joueuses engagés étaient placés en quarantaine, mais aussi et surtout au niveau de sa blessure. Touché aux abdominaux, le Serbe s'était montré inquiet quant à la suite de la compétition avant de finalement déroulé sur les courts, ce qui a eu le don de créer une polémique. Après sa victoire, Novak Djokovic a tenu à répondre, avec des mots cette fois, à toute cette histoire.

« Il est injuste que les gens critiquent et jugent sans vérifier les choses. Ma réponse est en quelque sorte de gagner le trophée. »

Présent face à la presse, Novak Djokovic a d'abord évoqué sa blessure, dans des propos rapportés par Mundo Deportivo. « C'était une déchirure musculaire dans l'oblique abdominale. J'ai eu l'impression que c'était une larme à cause de la rupture et de ce que j'ai ressenti par la suite. Il ne semblait pas réaliste que je puisse jouer. Deux heures avant le match du quatrième tour, j'ai essayé sur le terrain et ça s'est bien passé. La douleur était supportable et j'ai accepté le fait que je devrais jouer avec cette douleur. Dans le sport professionnel, on joue toujours à travers la douleur. Celui-ci était différent et je savais que je pouvais me blesser encore plus. L'équipe médicale a fait un travail formidable. Je suis très reconnaissant », a-t-il confié avant de conclure en ajoutant : « Qu'avons-nous fait sur le muscle ? Vous verrez les détails dans le documentaire que nous publierons plus tard cette année. Vous aurez tout ce qui s'est passé dans les coulisses. » Après quoi, le numéro un mondial s'est attardé sur les critiques qu'il a reçu : « Ça fait mal. J'ai développé la capacité d'esquiver ces choses et de me concentrer sur ce qui compte le plus pour moi, mais je suis humain. Gagner le trophée est ma réponse, je n'ai rien laissé s'opposer à mon objectif. J'estime qu'il est injuste que les gens critiquent et jugent sans vérifier les choses. Ce n'était pas la première fois et ce ne sera probablement pas la dernière. Ma réponse est en quelque sorte de gagner le trophée. » Le message est passé. 

Articles liés