Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Cette nouvelle sortie surprenante de Benoît Paire !

Réputé pour son franc-parler, sur comme en dehors des courts, Benoît Paire offre souvent des déclarations controversées. Dans une interview, l’Avignonnais s’est attaqué à la langue de bois qui règne sur le circuit entre les joueurs.

Quand Benoît Paire pense quelque chose, il ne le garde pas pour lui ! Le Français, indissociable de ses célèbres coups de sang, exaspère autant qu’il suscite l’admiration. Cette saison, le 28e joueur mondial a vécu une saison compliquée, lors de laquelle il aura été touché par le Covid, sans jamais cacher son ras-le-bol face aux conditions. Récemment, l’Avignonnais s’est également illustré en exprimant sa rancœur quant à la perspective de voir une bulle sanitaire mise en place pour l’Open d’Australie, qui se déroulera bien du 8 au 21 février prochain. Et dans des propos rapportés par WeLoveTennis, c’est désormais à l’absence d’honnêteté sur le circuit ATP que Benoît Paire s’est attaqué.  

« Les joueurs se retiennent »

« Il y a beaucoup d’hypocrisie dans ce sport. Prenez des interviews d’après-match. Les joueurs se retiennent et ne disent pas ce qu’ils pensent. Si vous pensez que votre adversaire était nul, pourquoi ne pas le dire ? Même si vous allez vous faire clouer pour ça… Ce n’est pas un manque de respect, c’est une observation ce jour-là. Cela ne veut pas dire que vous pensez que le joueur est toujours nul. Peut-être que la semaine d’après, ce même joueur vous battra. À Monte Carlo en 2017, j’ai joué contre Tommy Haas. Il m’a battu 6–2, 6–3. Au milieu du match, j’ai dit qu’il était horrible. Cela s’est répandu sur les réseaux sociaux. C’est un joueur que j’ai énormément respecté, que j’admirais. Il était incroyablement talentueux, exceptionnel. Mais ce jour-là, il ne m’a pas battu parce qu’il a bien joué ; il m’a battu parce que j’ai merdé. Si vous demandez à Casper Ruud ce qu’il a pensé de moi après m’avoir battu 6-1, 6-1 à Madrid en 2019, il ne dira pas que je suis vraiment bon ! J’étais un enfant comparé à lui. Pourtant, j’ai terminé l’année 24e, et il était 54e. Parfois, j’aimerais un peu plus d’honnêteté. » Une nouvelle sortie épicée de Benoît Paire qui risque de faire parler. 

Articles liés