Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Un cadre de Guy Novès évoque la tournée ratée en Afrique du Sud !

Incapable de hisser son niveau de jeu contre l'Afrique du Sud, le XV de France est rentré de l'hémisphère Sud la tête basse. Kevin Gourdon revient donc sur ces trois rendez-vous ratés. 

Si le XV de France avait fort à faire en juin lors de sa tournée d’été en Afrique du Sud, les hommes de Guy Novès auront chuté à trois reprises face aux Springboks. Des rencontres à vite oublier pour les Bleus, et les critiques ont fusé sur le niveau de jeu proposé. Dans les colonnes du Midi-Olympique ce vendredi, Kevin Gourdon, troisième ligne de La Rochelle, admet que les Tricolores étaient un ton en dessous.

« On était stérile en attaque comme jamais, fébrile en défens »

« On était déçu. Hormis le premier match où on est tous passés au travers, les deux autres, on s’est vraiment donné pour rectifier le tir, mais on n’en a pas été capable. C’est dommage parce que ça n’a pas récompensé tout le travail qu’on pouvait faire avec nos clubs ou les 6 Nations. En revenant, tout le monde nous crache dessus. C’est comme ça, on est des joueurs de rugby, tout le monde attend qu’on gagne pour la France. Il nous manquait un peu de gaz je pense. On n’a pas joué le rugby qu’on avait développé pendant la tournée d’automne ou les VI Nations. On était stérile en attaque comme jamais, fébrile en défense alors que c’était notre point fort pendant les S6 Nations. Physiquement, c’est dur, mais on sait qu’il faut en passer par là. Les critiques ? On les comprend. On a pris trois branlées, trois fois 35 points. On ne peut pas dire qu’on a été géniaux. Les critiques, il faut savoir les accepter si elles sont constructives. Moi j’ai été nul. Il n’y a pas de souci. On est des grands garçons. Moi, j’ai manqué de gaz dans mes actions. J’étais complètement à la rue, j’ai manqué de punch dans mes interventions. J’avais l’impression d’être un poulet sans tête qui ne servait pas à grand-chose sur le terrain. Généralement, quand on n’a pas été bon, on le sait », avoue Kevin Gourdon.

Articles liés