Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Le bras droit de Guy Novès prévient les All Blacks !

Yannick Bru estime que la Nouvelle-Zélande reste humaine et envoie un message assez clair à ses joueurs.

En ce mois de novembre, le XV de France aura notamment fort à faire face à la Nouvelle-Zélande. Les hommes de Guy Novès devront obligatoirement élever leur niveau de jeu afin de faire déjouer les All Blacks, et dans les colonnes du Midi-Olympique ce lundi, Yannick Bru, entraîneur des avants, tient à prévenir les joueurs de Steve Hansen.

« Ils restent des hommes et ils ont besoin d’être challengés »

« Ils ont été touchés par des absences à des postes importants. Ils ont aussi eu la volonté de sonder leur réservoir en profondeur, en imposant beaucoup de rotations à leur équipe. Compte tenu de ces facteurs, je trouve qu’ils ont tout de même maintenu un niveau de compétitivité incroyable ! Ils ont énormément gagné depuis 2015. Je pense sincèrement que c’est la meilleure équipe all black que j’ai vue. Les résultats montrent qu’on assiste à la période de domination la plus élevée des Néo-Zélandais sur le rugby moderne. Cela pondère tout de même pas mal la question... Ils restent des hommes et ils ont besoin d’être challengés. Les All Blacks sont toujours redoutables, surtout quand ils sont challengés sur leur suprématie. Ça les met en alerte et ils deviennent alors quasi imbattables. Le reflet de ce propos, c’est le match face à l’Afrique du Sud, qui s’était déplacée cet été en Nouvelle-Zélande sur un pied d’égalité, pour le gain du Four Nations. Les Springboks ont joué 30 minutes d’un rugby remarquable d’intensité, d’efficacité autour d’un plan de jeu très cadré. Ils sont pourtant rentrés chez eux avec 57-0. Ça en dit long... Alors, oui, les All Blacks restent humains et dans l’accumulation de leurs records depuis deux ans, ils ont parfois besoin d’être piqués dans leur orgueil pour donner le meilleur. C’est ce qui ressort de leurs derniers matchs capitaux », confie Yannick Bru.

Articles liés