Accès direct au contenu

ZOOM SUR

C’est qui ces nouveaux springboks

le10sport

L'Afrique du Sud revient en France, terre de son titre de champion du monde en 2007. Mais depuis deux ans, au moins trois nouveaux joueurs sont venus chasser une place de titulaire. Qui sont-ils ?

Morne Steyn : Demi d'ouverture, 25 ans, 9 sélections (1,84 m, 90 kg)
L'ouvreur des Bulls s'inscrit dans la tradition des grands demis d'ouverture sud-africains : son jeu au pied est d'une variété et d'une précision remarquables. En concurrence au poste avec Ruan Pienaar, a merveilleusement pris la relève de Butch James, inspirateur du jeu des Boks lors de la Coupe du Monde 2007. Présentant l'avantage de jouer à côté du demi de mêlée champion du monde Fourie du Preez en club, Steyn a ainsi remporté le Super 14 pour la deuxième fois cette saison en terminant meilleur buteur de la compétition. Autre chiffre d'importance : durant le Tri-Nations, il a battu le record de points jamais marqués par un joueur dans un match des Tri-Nations contre la Nouvelle-Zélande cet été (31 points).

Heinrich Brussow : Troisième ligne aile, 23 ans, 10 sélections (1,81 m, 103 kg)
Le véritable phénomène. «C?est un poison dans le jeu au sol. C'est la première fois que les Boks se dotent d'un joueur aussi performant. C'est pour ça qu'ils sont encore plus complets qu'avant», avoue Marc Lièvremont. Avec son centre de gravité bas et sa vitesse de déplacement, il est souvent le premier à contester le ballon dans les rucks. Il a été élu jeune joueur sud africain de la saison.«Il est excellent dans tout ce qu'il fait», dit de lui son capitaine John Smit. En sélection depuis la tournée des Lions britanniques cet été, il prend toujours le côté fermé. Il s'est notamment fait remarquer en agrippant par le col et le short le Gallois Martyn Williams pour le soulever et l'éjecter au sol ! Il a également fait jeu égal avec Richie McCaw face aux All Blacks, ce dernier critiquant ouvertement ses prestations au sol.

Tendai Mtawarira : Pilier gauche, 24 ans, 18 sélections (1,87 m, 116 kg)
Le pilier des Natal Sharks, né au Zimbabwe et bon copain de Frédéric Michalak, a gagné le droit de s'installer aux côtés de Bismark Du Plessis et du capitaine John Smit, talonneur reconverti en pilier droit. Son surnom The Beast», acquis lors de la tournée des Lions, a été justifié en faisant souffrir le martyre en mêlée à l'Anglais Phil Vickery. «Au poste de pilier gauche, il représente l'avenir pour les Springboks», selon la presse sud-africaine. Aussi puissant en mêlée que mobile dans le jeu, Mtawarira devrait faire très mal s'il joue.. En effet, une controverse entourant son éligibilité a été soulevée par le quotidien sud-africain The Mercury?

Avec ces nouveaux joueurs, les Boks sont-ils meilleurs qu'en 2007 ?
«Leur back five, c'est-à-dire l'ensemble des deuxième et troisième lignes, est absolument exceptionnel par sa puissance et sa vitesse de déplacement. Tout est plus cohérent dans ce qu'ils entreprennent. En deuxième-ligne, je ne vois personne supérieur à Matfield en touche, notamment en contre. Dans les regroupements, c'est là qu'ils sont très dangereux. Ils ont toujours cette défense haute, très agressive. Avec Schalk Burger et Brussow, ils volent beaucoup de ballons dans les rucks, et alors toute l'équipe se met en mouvement et change de tempo», analyse, dans Sud Ouest, Gerald Davies, manager des Lions cet été.