Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Cette réponse cinglante pour ce projet de Boudjellal !

Interrogé sur les désirs de Mourad Boudjellal, Claude Joye, président du Racing Club de Toulon, lui oppose une fin de non-recevoir.

La fin de saison sera teintée d’émotions pour Mourad Boudjellal. Le président quittera officiellement ses fonctions de président du RCT à cette date. Cette figure emblématique du rugby tricolore laissera obligatoirement un vide, mais l’homme d’affaires varois a déjà tout prévu concernant son avenir. En effet, il a dernièrement dévoilé son souhait de se pencher sur le Sporting Club de Toulon : « Reprendre le Sporting, oui. J’ai donc réfléchi, discuté avec pas mal de monde, dont le maire de Toulon Hubert Falco. J’agis avec son aval. Je lui ai dit qu’avant la fin de son prochain mandat, il assistera à un match de Ligue 1 à Toulon ! ». Mais Claude Joye, président de l’équipe de foot basée sur la Rade, pensionnaire de National 1, répond à Boudjellal.

« Le club n’est pas à vendre »

« Le club n'est pas à vendre. Financièrement, le club va bien, je ne tolère pas qu'on déstabilise le club. (Mourad Boudjellal) n'a pas annoncé ça quand on montait en N1 l'an dernier et qu'on était la seule équipe de France invaincue, il l'annonce quand on est la seule équipe qui n'a pas gagné un match… Je suis prêt à le rencontrer. Je ne suis demandeur de rien, il n'est jamais venu voir un match du Sporting », affirme Claude Joye dans un entretien à l’AFP.

Articles liés