Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Quand Boudjellal compare un joueur de Galthié… à Johan Cruyff !

Le XV de France a de quoi nourrir quelques regrets après la deuxième place obtenue lors du dernier Tournoi des VI Nations. Malgré tout, Mourad Boudjellal reste positif et se montre notamment dithyrambique à l’égard de Matthieu Jalibert. 

Alors que le XV de France rêvait d’un sacre après l’incroyable fin de match face au Pays de Galles, les hommes de Fabien Galthié ont finalement dû se contenter d’une deuxième place au Tournoi des VI Nations. Cependant, le bilan reste positif pour les Bleus, et certains joueurs se sont illustrés, à l’instar de Matthieu Jalibert. « Il a montré qu’il était très compétitif à ce niveau, il est monté d’un cran clairement. C’est tellement important d’avoir deux joueurs de niveau international au poste d’ouvreur », s’est notamment réjoui Bernard Laporte dans les colonnes de La Dépêche du Midi. Si Matthieu Jalibert apparaît comme « la grande satisfaction du Tournoi » aux yeux du président de la FFR, Mourad Boudjellal a validé les propos de ce dernier, allant même jusqu’à comparer le joueur de l’Union Bordeaux Bègles à l’un des plus grands footballeurs de l’histoire : Johan Cruyff.

« C’est plus que la révélation du Tournoi, c’est la star du rugby Français »

« Une fois n’est pas coutume, je suis d’accord avec Bernard Laporte qui nous a dit que la révélation du Tournoi c’est Matthieu Jalibert. Oui je crois sincèrement que Matthieu Jalibert est plus que la révélation du Tournoi, c’est la star du rugby Français, d’aujourd’hui et de demain. Peut-être encore plus fort qu’Antoine Dupont, c’est possible. Il a brillé sur ce Tournoi et aujourd’hui pour moi, c’est le numéro 10 indiscutable de l’équipe de France. Et ça me coûte de le dire parce qu’il y a un numéro 10 que j’aime beaucoup et il est dans le sud de la France. Mais force est de constater que Matthieu Jalibert c’est Johan Cruyff. Il est au-dessus de tout le monde, sur un terrain de rugby en tout cas. C’est ce qu’il nous a montré pendant ce Tournoi, la preuve en est que Bordeaux-Bègles avec ou sans Jalibert, ce n’est pas la même chose. Demandez à Christophe Urios ce week-end », confie l’ancien président du RCT dans sa chronique « Mourad de Toulon », relayée par Blog-RCT.

Articles liés