Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Toulouse affiche un énorme regret sur le coronavirus...

La FFR a suspendu toutes les compétitions jusqu'à nouvel ordre à cause du coronavirus. Didier Lacroix, le président du Stade Toulousain, redoute des répercussions terribles sur le plan économique. 

Le coronavirus coute cher au Stade Toulousain. C'est en tous les cas ce qu'a précisé Didier Lacroix. Comme communiqué par la FFR, toutes les compétitions rugbystiques ont été suspendu jusqu'à nouvel ordre. Une décision qui a déjà un impact terrible sur les finances des clubs. Dans les colonnes de L'Equipe, Didier Lacroix, le président de Toulouse, a regretté les pertes économiques qu'engendraient le coronavirus. 

«Des recettes complémentaires ont déjà disparu»

« Si je suis inquiet sur l'avenir économique du club à court terme ? Puisqu'on parle des supporters... Si on est sur un report pur et simple, l'ensemble des billets vendus pour les matchs qui arrivent, notamment le quart de finale (de Coupe d'Europe) contre l'Ulster (délocalisé au Stadium et initialement prévu le 5 avril), sera toujours valable. On souhaite donc pouvoir jouer ces matchs. Mais même si on y arrive, l'impact économique ne sera pas neutre, on se rend bien compte aujourd'hui que des recettes complémentaires ont déjà disparu avec, par exemple, nos restaurants et nos boutiques qui sont désertés », a-t-il confié. 

Articles liés