Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Coronavirus, perte… Le discours alarmant de Mohed Altrad !

Président de Montpellier, Mohed Altrad a indiqué que son club allait perdre énormément d’argent. Le dirigeant hésite même à réinjecter des sous dans les caisses.

A l’instar des autres compétitions sportives, le Top 14 a été suspendu jusqu’à nouvel ordre en raison de la pandémie de coronavirus. Un arrêt de l’activité qui met les clubs de l’hexagone dans le rouge au niveau financier. Dirigeant de Montpellier depuis 2011, Mohed Altrad, pourtant 31ème fortune de France, s’attend à perdre énormément d’argent. Lassé d’investir à pertes dans le MHR, le président du club hésite à réinjecter des sous dans les caisses du club.

« Le trou sera très important »

« Il y a quelques années, j’avais dit que le rugby vivait au-dessus de ses moyens. Pratiquement tous les clubs perdent de l’argent. Ceux qui en gagnent, c’est marginal et ponctuel. Aucune économie au monde ne peut accepter de perdre ainsi de l’argent de façon durable, surtout quand il n’y a aucun espoir que ça s’arrange et c’est le cas du rugby. Je suis là depuis 2011. La perte cumulée depuis neuf ans est de l’ordre de 100 millions d’euros. Là, nous, comme tous les clubs, allons perdre beaucoup plus. Depuis le 17 mars, il n’y a plus de recettes, plus de chiffre d’affaires, plus de boutique, plus de billetterie… Le trou sera très important pour tous. Si je pourrais ne pas réinjecter d’argent ? C’est une question qui trotte dans ma tête car le groupe Altrad a déjà un manque à gagner d’un milliard d’euros par ailleurs. Toutes nos entreprises sont touchées dans le monde. Les chantiers ne peuvent pas avancer. La réponse à cette question n’est donc pas évidente. Elle ne va pas de soi 5 (…) Là, on empiète sur nos économies, sur ce qu’on avait prévu de mettre de côté lors des jours noirs. Si le confinement dure… » a déclaré Mohed Altrad dans un entretien à Midi Libre.

Articles liés