Rugby : Les casse-têtes du Stade Toulousain avant le choc !
Axel Cornic

Le grand rendez-vous approche pour le Stade Toulousain, qui ce samedi 25 mai va retrouver le Leinster en finale de la Champions Cup. En dépit d’un bilan négatif face aux Irlandais lors de leurs dernières confrontations les Toulousains semblent aborder cette rencontre avec une grande confiance... même si Ugo Mola aura des choix difficiles à faire.

N’importe quel club aimerait avoir l’effectif pléthorique du Stade Toulousain. Face à Montpelier lors de la dernière journée du Top 14, les Champions de France en titre ont encore une fois montré qu’ils pouvaient totalement changer d’équipe et rester tout de même dominateur (22-29). Mais cette recette va-t-elle marcher en Champions Cup ?

Le Leinster légèrement favori 

Car en finale, Toulouse va retrouver son pire cauchemar, puisqu’il n’y a pas eu la moindre victoire face au Leinster lors des quatre dernières rencontres avec notamment deux belles claques lors des deux dernières confrontations (40-17 et 41-22). Ugo Mola voudra sans aucun doute mettre ses meilleurs hommes, mais c’est justement là que les problèmes commencent, puisqu’il peut littéralement compter sur des références mondiales à tous les postes.

Mauvaka ou Marchand ? Arnold ou Flament ?

A certains, on peut même en trouver deux et l’exemple parfait est avec le poste de talonneur, où l’on retrouve les deux talonneurs du XV de France que sont Peato Mauvaka et Julien Marchand. Le premier a plus un profil de dynamiteur, alors que le second a retrouvé toute son efficacité après sa blessure à la dernière Coupe du monde. Juste derrière, il y a également des interrogations en deuxième-ligne avec le ballotage entre Richie Arnold et Thibaud Flament, aux côtés de l’inamovible Emmanuel Meafou.

Ramos ou Kinghorn ?

Dans les lignes arrière c’est peut-être encore pire, puisqu’en dehors de Romain Ntamack et d’Antoine Dupont personne ne semble être intouchable. Pas même Thomas Ramos, considéré comme l’un des meilleurs buteurs au monde ! Arrivé cette saison, Blair Kinghorn a en effet montré d’excellentes choses et il est à nouveau opérationnel après sa fracture du nez. La solution parfaite serait de les titulariser tous les deux avec l’Ecossais sur l’aile... mais à la place de qui ? Car que ce soit Matthis Lebel ou Juan Cruz Mallia ont également affiché un très haut niveau ces dernières semaines.

Articles liés