Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Bernard Laporte : «Dan Carter ? C’est la même chose que Jonny Wilkinson»

Bernard Laporte, manager du RCT, a fait le parallèle entre Jonny Wilkinson et Dan Carter, ouvreur du Racing 92. 

En recrutant Dan Carter, meilleur joueur World Rugby 2015 et double champion du monde avec la Nouvelle-Zélande, Jacky Lorenzetti voulait faire franchir un palier au Racing 92. Le moins que l’on puisse dire c’est que le pari est gagné. L’ancien numéro 10 des All Blacks pèse de tout son poids sur le jeu des Franciliens cette saison et a été souvent décisif dans les matchs au cordeau. Que ce soit dans l’animation offensive, le jeu au pied ou la défense, il a toujours su répondre présent et son aura a rayonné sur ses coéquipiers, galvanisés depuis son arrivée.

« Carter rend les autres meilleurs »

Pour Bernard Laporte, l’apport de Dan Carter est comparable à celui qu’a eu Jonny Wilkinson, au RCT. « Quand il faudra mettre un drop, il le mettra. Quand il faudra occuper avec un jeu au pied, il le fera. Quand il faudra faire la bonne passe, il la fera. C’est ça que transmettent ces joueurs. Il rend les autres meilleurs », a expliqué le coach de Toulon, au micro de RMC. « Je suis sûr par exemple qu’un Maxime Machenaud se dit, même si Carter est diminué, j’ai envie qu’il soit là. Dans sa tête c’est ça. Ça apporte de la confiance à tout un groupe. Ce genre de joueur est toujours là quand il faut. C’est la même chose que Jonny Wilkinson. Jonny avait ce capital point. C’était le buteur de l’équipe. Ça lui donnait encore plus d’importance ». Il reste encore deux marches à franchir pour le Racing 92. Une avec la finale de l’European Championship Cup, face aux Saracens, l’autre pour les phases finales de Top 14.

Articles liés