Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Argent, Japon… Aurélien Rougerie fait une énorme révélation !

Ancien joueur emblématique de Clermont, retraité des pelouses depuis deux ans, Aurélien Rougerie explique qu’il aurait pu quitter son club de toujours pour un contrat très lucratif au Japon.

En 2018, Aurélien Rougerie a mis un terme à sa carrière professionnelle, lui qui aura passé près de vingt ans dans son seul club de l’ASM Clermont et qui aura comptabilisé au total 75 capes sous la tunique du XV de France. Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, Rougerie a toutefois reconnu qu’il avait été proche de quitter Clermont une année, puisque l’ancien centre disposait d’une grosse offre de contrat au Japon.

« J’ai été à deux doigts de partir »

« J’aurais pu pourtant mais c’est vrai par défaut. Une année, j’y ai pas mal réfléchi, le club n’allait vraiment pas bien et j’avais reçu une proposition mais bon… Et à la fin de ma carrière, j’ai été à deux doigts de partir au Japon. Pas pour le défi sportif, on ne va pas se mentir. Pour l’expérience culturelle, oui un peu. Très clairement pour l’argent. On me proposait une somme que je n’imaginais pas. Mais il y a eu un tremblement de terre dans ce pays, et l’incident de la centrale nucléaire de Fukushima m’a fait infléchir ma position. J’ai préféré avoir des enfants en bonne santé et être un peu moins riche. Pourtant, j’aurai eu les poches bien remplies. Mais je ne regrette absolument pas mon choix », confie Rougerie.

Articles liés