Accès direct au contenu

  1. 18h35 NBA : Westbrook, Curry... Un énorme trade pour Kyrie Irving après Durant ?
  2. 18h30 Transferts - PSG : Messi, Neymar… Le PSG opère sa révolution sur le mercato
  3. 18h15 Mercato - OM : McCourt, transferts... Les grandes révélations de Longoria sur le recrutement
  4. 18h10 Mercato - OM : Longoria lâche de gros indices sur le successeur de Sampaoli
  5. 18h00 Mercato - OM : Un favori se détache déjà pour la succession de Sampaoli
Formule 1

F1 : Hamilton est favorisé par la FIA, la terrible accusation

Lors du Grand Prix du Canada, la FIA a décidé d'intervenir afin de réduire au maximum le phénomène de marsouinage. Une directive technique a ainsi été envoyée aux écuries. Mais ces mesures pourraient bien bouleverser la hiérarchie puisque Ferrari avait par exemple trouvé des solutions pour résoudre ce problème, à l'inverse de Mercedes qui pourrait donc bénéficier d'un coup de pouce inattendu et peu injuste comme le regrette Jacques Villeneuve.

Depuis le début de la saison et les premiers tours de roue des nouvelles monoplaces, une mauvaise surprise a frappé les pilotes, à savoir le phénomène de marsouinage. Provoqué par l'effet de sol, ce problème entraîne des rebonds qui sont très inconfortables pour le pilote puisqu'ils interviennent essentiellement à pleine vitesse en ligne droite, ce qui ne facilite pas les conditions de freinage. Mais surtout, cela génère des risques pour la santé des pilotes comme en témoigne l'image marquante de Lewis Hamilton, très affaibli et se plaignant du dos en sortant de sa monoplace après le Grand Prix d'Azerbaïdjan. Face à cette situation, la FIA a décidé d'agir en envoyant une directive technique aux écuries. Un choix salué par Lewis Hamilton. « En fin de compte, la sécurité est la chose la plus importante et il y a au moins un pilote dans chaque équipe qui s’est exprimé à ce sujet. Je ne pense pas que cela va changer grand-chose, mais il y a beaucoup de choses à faire. C’est positif que la FIA travaille, parce que nous avons cette voiture pour les prochaines années. Il ne s’agit donc pas de s’accommoder des rebonds pour les prochaines années, mais de s’en débarrasser complètement, de les réparer, afin que les futurs pilotes, nous tous, n’aient plus de problèmes de dos à l’avenir », assurait le septuple Champion du monde. Dès le Grand Prix du Canada, les écuries ont dû appliquer les mesures recommandées par la FIA. Mais alors que certaines équipes avaient réussi à contrôler le phénomène de marsouinage tout en restant compétitive, à l'image de Red Bull et surtout Ferrari, d'autres comme Mercedes semblaient perdues. Par conséquent, l'intervention de la FIA pourrait bien engendrer une forme d'injustice comme l'assure Jacques Villeneuve.

«Ils ont une mauvaise voiture et c’est leur problème, pas celui de la FIA»

« Ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour conserver leur avantage ces dernières années. Ils ont désormais une mauvaise voiture et c’est leur problème, pas celui de la FIA. D’autres équipes ont trouvé la solution, pourquoi devrait-elles être punies par un possible changement de règlements ? Je pense que Mercedes a trouvé quelque chose, on dirait que c’était déjà préparé. Ils rebondissaient moins et étaient rapides, ils n’ont certainement pas relevé leur hauteur de caisse. Mais je ne comprends pas ces plaintes constantes. Le monde la course est dangereux. Respirer le carbone de vos freins est également mauvais pour la santé, de même que la force G ou avoir soif durant une course longue et chaude. Personne ne force Mercedes à utiliser ses réglages actuels », explique le Champion du monde 1997 dans des propos rapportés par Nextgen-auto.com. Mais Jacques Villeneuve reconnaît également certains progrès du côté de Mercedes et félicite Lewis Hamilton pour son podium à Montréal : « J’ai été très critique à l’encontre de Lewis Hamilton il y a quelques semaines, je dois donc le complimenter. La voiture était compétitive et Lewis a très bien piloté. C’est très important pour lui d’être monté sur le podium et d’avoir battu George Russell et son étrange pari en qualifications. Et Hamilton a maximisé la course, pris les bonnes décisions et avait la vitesse. C’est une saison compliquée jusqu’ici et peut-être que ce résultat lui apportera le boost dont il avait besoin. Peut-être que les mauvais moments sont derrière lui et qu’il a retrouvé son humeur de combattant. » Il n'en reste pas moins qu'une nouvelle polémique semble sur le point d'éclater en Formule 1

Articles liés