Accès direct au contenu

Peur blaugrana

Pourquoi le Barca craint le Shakhtar

A l'approche du quart de finale aller de la Ligue des champions contre le Shakhtar Donetsk, Josep Guardiola a raison de se faire du mauvais sang. Voici pourquoi.

Le Shakhtar a déjà gagné au Camp Nou
Les deux équipes à avoir donné le plus de fil à retordre au Barça de Josep Guardiola sont le Rubin Kazan et le Shakhtar Donetsk. La seconde a affronté le club catalan à trois reprises et lui a toujours donné du fil à retordre. La première fois, c'était en 2008-2009 et le FC Barcelone s'était imposé dans les dernières minutes avec un premier but douteux puisqu'un joueur de l'équipe ukrainienne se trouvait par terre (2-1)...

Au retour, toujours en phase de groupes de la C1, les hommes de Mircea Lucescu s'étaient imposé au Camp Nou (3-2) mais cette défaite est à relativiser. En effet, les Catalans alignaient une équipe bis car ils étaient déjà qualifiés pour les 8es de finale avec un Clasico la semaine suivante contre Madrid. Le dernier face-à-face remonte à la SuperCoupe d'Europe, remportée à Monaco par la plus petite des marges (1-0).

Le Shakhtar, meilleure équipe de la phase de poules
Étiqueté «Roi d'Europe» ce matin par la presse espagnole grâce à son succès de prestige sur Tottenham (4-0), le Real Madrid n'a pourtant pas fait beaucoup mieux que le Shakhtar. En effet, l'équipe de Donetsk a remporté le même nombre de succès (7) que les Merengue avant même de fouler la pelouse du Camp Nou ce soir ! A titre de comparaison, le Barça n'en compte que 5...

Alves assis sur un volcan
Le point faible du Barça, s'il en existe un, se trouve dans le dos de Daniel Alves, trop offensif pour être parfait. Et dans cette zone, le Brésilien devra se coltiner Douglas Costa, annoncé comme le nouveau Ronaldinho. A seulement 20 ans, Costa a tout pour gêner l'arrière-garde catalane : la technique, la vitesse, la mobilité. De plus, Lucescu l'a transformé en milieu offensif très travailleur, dur au mal. Associé à une ligne d'attaque composée de Luiz Adriano, Jadson et Willian, la défense en chantier du Barça avec Busquets, Pique et Adriano va souffrir. Associez à cela des latéraux très offensifs comme Srna et Rat et vous obtenez un mélange décapant.