Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Les 3 moyens pour le PSG de ne plus être handicapé par le fair-play financier lors des prochains mercatos…

Cet été, le PSG a réussi à enrôler David Luiz et à se faire prêter Serge Aurier. Un butin assez faible par rapport aux précédents mercatos parisiens. Le fair-play financier est passé par là.

Le fair-play financier, instauré depuis quelques mois par l’UEFA, a clairement handicapé le PSG cet été, notamment dans sa quête d’un ailier gauche. Le PSG a rapidement dépensé 50M d’euros cet été pour David Luiz. Dépensé très vite. Trop vite ? Ensuite, Paris n’a pas pu mener à bien tous ses projets… Le PSG pourrait de nouveau subir les mêmes problèmes lors des prochains mercatos. À moins que…

LE PRÊT PAYANT, LA MÉTHODE INFAILLIBLE

Cet été, beaucoup de clubs ont procédé ainsi. Ils se sont fait prêtés un joueur avec une option d’achat obligatoire. C’est notamment le cas de Manchester United dans le dossier Falcao. L’idée, c’est de décaler d’un an la majeure partie de l'indemnité de transfert. Mais du coup, le prêt ne fait que repousser le problème. Et il offre moins de marge de manœuvre lors de la prochaine période des transferts. À moins de faire pareil…

SE SERVIR DES AUTRES CLUBS DÉTENUS PAR L’ACTIONNAIRE

Cet été, un club a trouvé la parade pour contourner le fair-play financier. Massim Bruno, jeune belge de 20 ans, a été transféré d’Anderlecht à Leipzig pour 9M d’euros. Dans la foulée, il a été prêté à Salzbourg. Or, Leipzig et Salzbourg ont le point commun d’être tous deux détenus par le groupe Red Bull. La solution pour le PSG pourrait être de se faire prêter un joueur recruté très cher par un autre club détenu par QSI… Par exemple, un club qatari pourrait enrôler Eden Hazard à Chelsea avant de le prêter dans la foulée au PSG.

VENDRE DES JOUEURS ACHETÉS TRÈS CHERS

Le PSG a beaucoup dépensé ces derniers mois. Pour des joueurs qui ne sont pas forcément titulaires aujourd’hui, pour des joueurs qui ne sont pas forcément indispensables : Marquinhos (31M d’euros), Cabaye (25M), Lucas (40M), Lavezzi (29M), Pastore (42M). Paris a tout intérêt à sacrifier certains joueurs pour se laisser davantage de marge de manœuvre lors des prochains mercatos

Articles liés