Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : L’ancien agent de Verratti lâche ses vérités sur le Barça !

Alors que Marco Verratti avait souhaité rejoindre le Real Madrid en 2017, son ancien agent est revenu sur cet épisode en ne se montrant pas tendre avec le PSG.

Marco Verratti est maintenant l’un des chouchous des supporters du Paris Saint-Germain. En effet, présent depuis 2012 dans l’effectif parisien, l’international italien a gravi les échelons et est maintenant l’un des cadres du groupe francilien. Seulement voilà, fut un temps, sa cote de popularité a été écornée. Précisément, cela s’est produit en 2017 lorsque l’ancien joueur de Pescara a tenté de quitter le PSG pour rejoindre le FC Barcelone. Mais l’Italien est finalement resté au PSG et a fait ses excuses aux fans parisiens qui l’ont rapidement pardonné. Et à l’issue de ce feuilleton, Marco Verratti s’est séparé de son agent de l’époque, Donato di Campli, et a accepté de rejoindre l’écurie de Mino Raiola.

« Ils le menaçaient de la possibilité de se retrouver dans les tribunes »

Et ce vendredi, à l’occasion d’un entretien accordé à AS, Donato di Campli est revenu sur cet épisode en confiant que ce fut l’un des épisodes les plus douloureux de sa carrière d’agent, en expliquant notamment que c’est le PSG qui a demandé de le congédier au profit de Mino Raiola. « C'est un mauvais souvenir, une histoire incroyable. Marco et moi avions décidé de signer pour Barcelone, nous avions déjà établi des contacts avec le directeur sportif et aussi avec le président Bartomeu. Marco lui-même a informé le club lors de la deuxième journée d'entraînement de la pré-saison, qu'il voulait quitter le PSG, qu'il n'allait pas renouveler et que Barcelone venait de recevoir les 222 millions de la clause de résiliation de Neymar, il avait beaucoup d'argent en espèces pour faire face à ce qu'ils lui demandaient. La prochaine chose qui s'est produite, c'est que le PSG a menacé Marco et qu'il a fini par signer avec (Mino) Raiola, bien qu'il ne le reconnaisse jamais », a-t-il expliqué.

Cependant, Donato di Campli ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a ensuite explique que Nasser Al-Khelaïfi n’a jamais voulu ouvrir la porte pour que Marco Verratti s’en aille. « Marco lui a envoyé un message que j'ai vu. Nous étions ensemble à Ibiza au moment de l'envoyer. Et Bartomeu a également essayé de parler à Al-Khelaïfi, mais il ne voulait pas téléphoner avec le président du Barça. Marco avait alors peur, à cause de la réaction possible du PSG, ils le menaçaient de la possibilité de se retrouver dans les tribunes s'il ne renouvelait pas le contrat », a-t-il confié, avant d’explique que la FIFA et l’UEFA devraient agir dans ce type de situations. « Si la FIFA et l’UEFA devraient agir dans ces cas là ? Absolument. Mais personne ne fait rien, je l'ai dénoncé à la FIFA, à l'UEFA, dans la Fédération italienne (dans laquelle il est attaché en tant qu'agent de la FIFA) ... mais rien. Et cela a fini par me causer des dommages très importants, personnellement et aussi économiquement. Et au final, regardez, Marco a changé d'agent mais n'a pas changé d'équipe. Il a renouvelé, mais il ne pouvait pas partir comme il le voulait. Pour moi, tout cela est une blessure qui reste ouverte », a-t-il indiqué.

Articles liés