Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Avec Mbappé, Leonardo va connaître un feuilleton Neymar bis…

Piste prioritaire du Real Madrid depuis un bon moment désormais, Kylian Mbappé ne serait pas bradé par le PSG qui réclamerait une indemnité de transfert de 150M€. Une opération qui figurerait au-dessus des moyens du club merengue. 

« Je pense que l'avenir de Kylian joue, et peut-être qu'il veut partir, un peu quand Neymar voulait partir du Paris Saint-Germain où l'on voyait qu'il n'était pas bien du tout ». Lors de son passage sur les ondes d’Europe 1 dimanche soir, la journaliste d’Esporte Interativo Isabela Pagliari faisait part d’éventuelles envies d’ailleurs émises par Kylian Mbappé, lui qui dispose d’un contrat courant jusqu’en juin 2022 avec le PSG. Le message que Leonardo a fait passer dans l’édition de cette semaine de France Football est d’ailleurs clair : que ce soit pour Neymar ou Mbappé, le directeur sportif du PSG n’en suppliera aucun pour une prolongation alors que ces deux dossiers traînent depuis plusieurs semaines. Et le feuilleton Mbappé rappellerait celui de Neymar à l’été 2019. 

Comme Neymar, Mbappé pourrait ne pas pouvoir quitter le PSG pour rallier la Liga 

En effet, après seulement deux saisons passées au PSG, Neymar avait cultivé le désir de quitter le club de la capitale afin de revenir au FC Barcelone, étant même prêt à mettre de l’argent de sa poche pour faciliter son retour à l’institution blaugrana. Pour Kylian Mbappé, dont l’avenir semblerait s’écrire au Real Madrid, on pourrait se retrouver dans le même cas de figure, mais pour des raisons différentes. En effet, à l’instar du FC Barcelone à l’époque pour Neymar, le Real Madrid n’aurait pas les fonds nécessaires afin de recruter Kylian Mbappé lors du prochain mercato. C’est du moins l’information que Josep Pedrerol a divulgué sur le plateau d’El Chiringuito alors que selon lui, le PSG réclamerait au moins 150M€ pour lâcher Mbappé qui se trouvera à un an de la fin de son contrat. De quoi mettre le champion du monde dans l’embarras pour son avenir ? Réponse dans les prochaines semaines. 

Articles liés