Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Un divorce consommé entre Eyraud et Villas-Boas, mais…

En publiant un communiqué dans lequel il est clairement indiqué qu’une offre de prolongation de contrat a été transmise à André Villas-Boas, l’OM souhaiterait rejeter la faute sur le technicien portugais s’il venait à quitter ses fonctions. Chose qui ne devrait pas avoir lieu dans les prochaines heures. Explications.

Alors que l’OM a retrouvé pour la première fois en sept ans la Ligue des champions que le dauphin du PSG en Ligue 1 disputera la saison prochaine, tout n’est pas rose au sein de la cité phocéenne ces derniers temps. En effet, alors que l’heure était à la fête il y a encore de cela quelques semaines, l’OM se dirige vers un été catastrophique comme le10sport.com l’évoquait le 5 mai dernier. Depuis, le départ de l’ex-directeur sportif Andoni Zubizarreta a été acté et pourrait engendrer celui d’André Villas-Boas de son poste d’entraîneur. Le technicien portugais aurait selon Le Parisien repoussé les avances de l’OM qui, comme il est spécifié dans son communiqué de mardi après-midi, a proposé une prolongation de contrat à Villas-Boas. Mais cela ne voudrait pas dire pour autant que le départ du coach de l’OM se profile dans les prochains jours.

« Même si la séparation paraît inéluctable, les choses pourraient bien durer encore un peu »

Toujours selon les informations divulguées par Le Parisien, l’OM chercherait clairement à placer la pression sur les épaules de Villas-Boas en exposant ses discussions privées avec l’entraîneur aux yeux de tous, et disposerait déjà de son excuse et fautif s’il décidait de plier bagage. Néanmoins, André Villas-Boas ne serait pas susceptible de s’en aller sous peu. En effet, le Portugais refuserait de mettre à mal son staff technique qui compte six individus en quittant ses fonctions. Ainsi, en faisant traîner la situation, Villas-Boas pourrait « préserver les intérêts pécuniaires » de ses hommes de confiance. Un proche du dossier a donné l’explication suivante. « Même si ça semble contre-productif pour les deux parties et que la séparation paraît inéluctable, les choses pourraient bien durer encore un peu ». La direction de l’OM est donc prévenue.

Articles liés