Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Jean-Clair Todibo lâche ses vérités sur son avenir !

Alors qu’il a été prêté à l’OGC Nice pour cette seconde partie de saison par le FC Barcelone, Jean-Clair Todibo ne cache pas qu’il aimerait bien rester à long terme au sein de l’écurie azuréenne.

En échec à Benfica, club avec lequel il n’a pas disputé le moindre match de Liga NOS en première partie de saison, Jean-Clair Todibo a été renvoyé au FC Barcelone cet hiver, six mois avant la date de fin initiale de son prêt. Seulement voilà, l’ancien toulousain arrivé au Barça à l’hiver 2019 n’entrait pas non plus dans les plans de Ronald Koeman chez les Blaugrana. En conséquence, le FC Barcelone a décidé de le prêter encore, cette fois à l’OGC Nice avec une option d’achat fixée à 8,5 M€. Et le moins que l’on puisse dire est que Jean-Clair Todibo y a retrouvé des couleurs en prévenant part à neuf rencontres toutes compétitions confondues. Le Français y est épanoui, et il ne cache ainsi pas son intention d’y rester à long terme, même si tout dépend de la volonté de l’écurie niçoise pour l’heure.

« Nice m'offre tout ce dont j'ai besoin »

« Si je vois Nice comme ma dernière chance ? Je ne me tape pas la tête en me disant qu'il faut que ça marche absolument. J'ai retenu la leçon. Le foot, ce n'est pas juste le terrain. C'est faire attention à ce que tu manges, au sommeil, aux soins... Avant, je faisais tout un jour, puis rien, et tout, et rien, rien... Là, je suis régulier. Nice m'offre tout ce dont j'ai besoin et m'a donné la chance de me relever. Je la saisis pour m'inscrire dans la durée et aider mes coéquipiers. Car les aider, c'est m'aider moi aussi. Le prêt me met-il sous pression ? Non, car ça voudrait dire qu'une fois cette période passée, je peux poser les pieds sur le bureau et retomber dans mes travers. Je fais au mieux, pas pour que les gens disent que j'ai changé, mais parce que ça me fait du bien. Il ne faut pas porter attention au jugement des autres dans le foot, sinon on tombe vite dans la dépression. Ma remise en question est personnelle », a confié Jean-Clair Todibo dans un entretien accordé à L’Equipe.

Articles liés