Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Cet ancien du club qui en veut à Gasset après son départ !

Entraîneur adjoint en 2017 puis à la tête de l'équipe jusqu’au 30 juin 2019, Jean-Louis Gasset a disputé 62 matchs sur le banc de l’ASSE. Habib Maïga, ancien stéphanois, revient sur les choix de l’ancien coach des Verts avec beaucoup de regrets.

Habib Maïga est arrivé à l’âge de 19 ans à Saint-Étienne. Le milieu défensif aujourd’hui pensionnaire du FC Metz n’a jamais eu la confiance des entraîneurs stéphanois. L’Ivoirien a enchaîné les prêts et n’a disputé que 19 matchs toutes compétitions confondues sous les couleurs de l’ASSE. L’ancien milieu des Verts en veut aujourd’hui beaucoup à Jean-Louis Gasset, en grande partie responsable de son départ du club stéphanois.

« Je cirais le banc malgré de bonnes séances. »

« À Saint-Etienne, les jeunes n’étaient pas mis en avant. À son arrivée, Oscar Garcia a fait confiance à quelques jeunes mais les dirigeants voulaient des résultats de suite. Je n’ai fait qu’un seul match contre Lille avec l’intérimaire Julien Sablé. Gasset a fait signer plusieurs joueurs expérimentés à Saint-Etienne. Il ne me connaissait pas et ne m’a pas fait confiance. Je faisais pourtant de bonnes séances à l’entraînement comme arrière gauche, droit, milieu défensif… », a expliqué Habib Maïga dans une interview pour Spormania avant d’évoquer le cruel manque de confiance de Jean-Louis Gasset à son égard : « Je ne sais pas pourquoi Gasset ne m’a pas fait confiance. Certainement qu’il avait la pression des résultats. J’ai eu une proposition du Legia Varsovie. C’était une bonne proposition financière mais je l’ai repoussée en espérant jouer avec les Verts. Je cirais le banc malgré de bonnes séances. Vu que le mercato russe fermait fin février, j’ai signé à Arsenal Toula. J’étais dégoûté. Bizarrement, Gasset refusait de me libérer en raison de mes bonnes performances à l’entraînement. Je lui ai dit clairement que j’avais besoin de jouer. J’ai finalement forcé mon départ le dernier jour du mercato. Je souligne que je suis parti de Saint-Etienne sans palabres. »

Articles liés