Accès direct au contenu

Foot - Mercato - RC Lens

Mercato - RC Lens : Mammadov doit-il dépenser beaucoup d’argent dès cet été ?

Le RC Lens a été racheté en juillet 2013 par le richissime homme d’affaires Hafiz Mammadov qui a de grosses ambitions pour l’avenir. Doit-il mettre la main au portefeuille dès cet été ?

Le RC Lens a été lourdement battu mercredi soir en quarts de finale de la Coupe de France au stade Louis II par l’AS Monaco (6-0). Mais qu’importe. Le RC Lens, quelques mois après le rachat du club par le richissime homme d’affaires Hafiz Mammadov, est en passe de réussir son pari : remonter le plus vite possible en Ligue 1. Actuellement deuxième de Ligue 2, le RC Lens compte six points d’avance sur le quatrième du classement, le premier qui ne monte pas dans l’élite, à neuf journées du terme du championnat. La dynamique est lensoise et les Nordistes sont clairement dans les temps.

RC Lens - Kombouaré : «Le PSG ? Tous les jours on doit dire merci aux Qataris»

LE RC LENS LOIN ENCORE DE L’AS MONACO

L’opposition face à l’AS Monaco a toutefois mis en lumière l’écart qui séparait encore les deux « nouveaux riches » comme sont régulièrement appelés les deux clubs. Le RC Lens ne boxe pas, encore, dans la même catégorie. Pourtant, le président Mammadov ne manque pas d’ambitions… « Nous avons l’ambition d’être les meilleurs, et pour cela il faut investir. On investira autant qu’il y a besoin. Si nous sommes capables de faire des coups à la Ibrahimovic ou Falcao sur le mercato ? Oui, pourquoi pas. S’il le faut, on le fera » , expliquait en novembre le propriétaire du club sur Canal + .

MAMMADOV PEUT METTRE 100M D’EUROS SUR LA TABLE MAIS…

Cet hiver, le RC Lens est resté « sage » lors du mercato. Lens n’a pas eu vraiment le choix. Financièrement, Lens va mieux mais n’est pas tiré d’affaire et continue d’être particulièrement surveillé par la DNCG. Début janvier, le RC Lens a même été pendant un temps, interdit de recrutement. L’interdiction a rapidement été levée en appel mais c’est un signe de fragilité économique. Cet été, le RC Lens peut-il passer à la vitesse supérieure, comme annoncé par Hafiz Mammadov ? « J’ai l’impression que Lens est très formaté Ligue 2 et que si l’équipe veut faire quelque chose en L1, il va falloir faire un gros recrutement. Si Lens recrute des joueurs de L1 ce sera l'échec du club » , a martelé le journaliste de RMC, Daniel Riolo, dans l’After Foot.

LENS NE DOIT PAS BRÛLER LES ETAPES

Pourtant, Lens n’a pas intérêt à griller ses cartouches trop vite et brûler des étapes. Lens doit avant tout se structurer, redevenir un bon club de Ligue 1, retrouver un stade rénové (Bollaert va être en travaux pendant 18 mois), des finances saines. Lens n’a pas encore la solidité structurelle pour viser l’Europe et les premières places de Ligue 1 dès la saison prochaine. Lens ne doit pas s’emballer. Gervais Martel, l’emblématique président du RC Lens 1988 à 2012, revenu aux affaires en 2013 et Jocelyn Blanchard, le directeur sportif, en sont pleinement conscients. « L'argent n'est pas un problème pour Mammadov. Il est capable de mettre 100M d’euros sur la table. Mais ce serait une très mauvaise idée. On veut une progression maîtrisée, par étapes, afin de construire une formation capable de se maintenir sans frayeur et de jouer, la première saison, le milieu du tableau », a expliqué Blanchard mercredi dans L’Equipe. Les dirigeants lensois suivent la bonne stratégie.

Articles liés