Foot - Mercato - PSG
PSG : Parti au clash avec Leo Messi, Leandro Paredes s’explique

Coéquipiers en Argentine et au PSG, Leandro Paredes et Lionel Messi sont de grands amis, le milieu ayant notamment incité le septuple Ballon d'Or à le rejoindre dans la capitale. Cependant, leur relation n’a pas été sans accroc. En effet, les deux internationaux de l'Albiceleste s’étaient embrouillés durant le match opposant le PSG au FC Barcelone en 2021. Lors d’une interview, Paredes est revenu sur cet épisode…

Arrivé libre de tout contrat au PSG l’été dernier, Lionel Messi a retrouvé son coéquipier en sélection, Leandro Paredes. Les deux Argentins sont amis, mais leur relation a parfois été complexe. En février 2021, le PSG affrontait le FC Barcelone sur la pelouse du Camp Nou en 8e de finale de la Ligue des Champions. Une double confrontation qui a vu Paris se défaire des Catalans (5-2). Lors du match aller (1-4), Messi s’était notamment énervé contre Paredes. Dans une interview accordée à Caja Negra, le milieu de terrain est revenu sur cette brouille de courte durée. 

« C'était vraiment chaud. Il voulait me tuer »

« Il s'est mis en colère, car j'avais fait un commentaire à mes coéquipiers et il m'a entendu, et cela a chauffé. Il était vraiment chaud. Il m'a énervé, vraiment. Je voulais me tuer, je voulais rentrer à la maison. Par la suite, je l'ai vu dans l'équipe nationale et il a agi comme si rien ne s'était passé. Il m'a montré ce qu'il est en tant que personne. La relation a continué comme avant. Maintenant, quand la conversation revient, on en parle et on en rit, mais c'était vraiment chaud. Il voulait me tuer », confie Paredes, heureux d'avoir pu retrouver Lionel Messi au PSG après avoir fait le forcing pour le convaincre de le rejoindre dans la capitale : « Nous avons essayé de convaincre Leo à Ibiza, après la Copa America. Mais il avait une décision à prendre, celle de renouveler son contrat avec son club. Puis ce qui est arrivé est arrivé. Le lendemain, il est parti à Barcelone et le jour de son voyage, il nous a dit qu'il allait jouer avec nous. Je lui ai dit que je ne le croyais pas tant que je ne l'avais pas vu. » Le milieu argentin est ensuite revenu sur la complicité entre les Argentins au PSG, notamment sur leur groupe de discussion : « Nous avons un groupe parmi les Argentins. Nous avons des autocollants, nous avons tout. J'ai ceux de Leo, et je les lui envoie. (Il éclate de rire). Je parle avec des autocollants. Di Maria les utilise aussi beaucoup, mais je suis le plus lourd ». Le match entre le PSG et le Barça semble loin derrière. 

Articles liés