Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : «On peut comprendre la révolte de Layvin Kurzawa»

Vincent Moscato vole à la rescousse de Layvin Kurzawa après son geste contre Anderlecht.

Auteur d’un triplé mardi soir, lors de la réception d’Anderlecht en Ligue des Champions (5-0), Layvin Kurzawa ne s’est pas privé de faire un message à ses détracteurs avec son doigt bien posé sur la bouche. Une volonté de la part du défenseur du Paris Saint-Germain de répondre aux critiques, mais ce geste lui a valu quelques commentaires négatifs. Sur les ondes de RMC, Vincent Moscato tient néanmoins à assurer la défense de l’international français.

« Les critiques sont multipliées par 1000 par rapport au passé avec les réseaux sociaux »

« On peut comprendre la révolte de Kurzawa. Les mecs se font insulter ! Ce sont des gamins. Ils sont à fleur de peau, et ils font un métier où il faut être agressif, où il faut tout le temps être à 100%. Je ne dis pas que je l’excuse, mais je le comprends ! Les critiques sont multipliées par 1000 par rapport au passé avec les réseaux sociaux. Il peut avoir l’impression que plus personne ne le supporte. Des fois les gars se font attaquer sur leur vie privée aussi. Ce n’est pas un geste de débile ! Comme tout le monde partage sa vie sans savoir, lui ne veut pas partager son bonheur. Ce bonheur, il le partage avec qui il veut, quand il veut. Ce n’est pas maladroit du tout, lui a envie d’être tranquille. Aujourd’hui, un mec qui loupe un but sur les réseaux sociaux, on le traite de fils de …. ! C’est un déversoir d’ordures ! », assure Vincent Moscato.

Articles liés