Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Polémique : Le verdict déjà connu après les incidents à Nice ?

Alors que la rencontre entre l'OGC Nice et l'OM a dû être interrompue à cause de gros incidents avec les supporters, la commission de discipline de la LFP serait sur le point de rendre son verdict. Et elle pourrait tout simplement décider de geler le match. Ainsi, ni l'OM, ni l'OGC Nice ne devrait remporter le moindre point à l'issue de cette journée de Ligue 1. 

Victime d'un jet de bouteille à l'Allianz Riviera, Dimitri Payet a riposté en lançant le projectile en direction des tribunes. Un geste qui a provoqué la colère des supporters. Totalement sortis de leurs gonds, les fans niçois ont envahi la pelouse et se sont montrés violent envers les joueurs ; s'en est suivi une énorme échauffourée. Alors que l'OGC Nice était prêt à reprendre le match une fois que la situation s'est calmée, les joueurs de l'OM ont refusé de regagner la pelouse des Aiglons, ce qui a contraint l'arbitre de la rencontre à siffler le coup de sifflet final après seulement 75 minutes de jeu. Mais quelle va être l'issue de ce match sur le plan comptable ? 

Le match Nice-OM parti pour être gelé ? 

Selon les informations de L'Equipe, la commission de discipline de la LFP devrait très bientôt trancher sur la question. Et alors que plusieurs scénarios sont possibles, à savoir rejouer le match dans son intégralité ou à partir de la 75ème minute, donner la victoire à l'OM ou encore geler la rencontre, l'instance devrait opter pour la dernière option. En effet, la commission disciplinaire pourrait décider de ne pas faire rejouer la rencontre et de n'attribuer aucun point aux deux équipes : les Aiglons pour ne pas avoir assuré la sécurité à l'Allianz Riviera et les Marseillais pour avoir refusé de reprendre la partie après le retour au calme dans les tribunes. Si cette solution était finalement retenue, l'OGC Nice et l'OM se quitteraient dos à dos, mais avec un zéro pointé au compteur chacun. En parallèle, l'OGC Nice pourrait être sanctionné, en plus du huis clos déjà prononcé, tout comme les joueurs, entraineurs et dirigeants impliqués dans les échauffourées. 

Articles liés