Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Polémique : Après le boycott, l’OM prêt à traîner Canal+ en justice ?

Vincent Labrune, OM

L’OM ne digère pas la suspension de deux matchs de son meneur de jeu Dimitri Payet et pourrait aller plus loin dans son conflit avec Canal+.

À l’instar du PSG, l’OM a décidé « de ne plus faire de déclarations publiques auprès des journalistes et devant les caméras des chaînes du groupe Canal Plus jusqu’au samedi 30 mai. Cette mesure s’appliquera, quels que soient les lieux et les circonstances (interviews, conférences de presse etc..) à leurs joueurs et leurs staffs professionnels soumis à une forte pression engendrée par les enjeux de fin de saison. » Un choix fort qui a été précédé par une autre action.

L’OM CONTESTE

En effet, selon les informations de L’Equipe, ce boycott a été devancé une « mise en demeure » de plusieurs pages, adressée en recommandé. « Le club marseillais conteste le droit à la chaîne d'avoir une caméra à cet endroit et de diffuser les images qui ont pénalisé son milieu de terrain international au travers de l'émission J+1, vingt-quatre heures plus tard », indique L’Equipe, ajoutant que l’OM « se réserve la possibilité de traîner Canal+ en justice, afin de réclamer réparation de son préjudice. »

LA RÉACTION DE CANAL+

Canal+ a réagi par l’intermédiaire de Maxime Saada, le directeur général adjoint du groupe Canal+ en charge des sports : « Nous déplorons surtout que des images officielles, tournées autour des matches (vestiaires, zones mixtes), nous placent de facto en situation d’otage de différends entre les clubs et les instances de discipline du football français et empêchent nos équipes de journalistes d'exercer leur métier. Canal+ est un partenaire respectueux du football, soucieux de couvrir le spectacle de la Ligue 1 et de ses vingt clubs dans sa totalité. »

Articles liés