OM : Guendouzi dit «non», il recale un prétendant
Passionné de football depuis le plus jeune âge, devenir journaliste sportif est rapidement devenu une évidence pour Hugo. Il se découvrira plus tard un amour pour la NBA, avant d’explorer d’autres horizons comme ceux de la Formule 1 et de la NFL.

S’il est désormais vice-champion du monde avec l’équipe de France, Matteo Guendouzi aurait pu choisir de représenter un autre pays. En effet, le milieu de terrain âgé de 23 ans avait été approché par Walid Regragui afin de rejoindre la sélection marocaine, mais l’ancien joueur d’Arsenal avait déjà fait son choix.

Demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, le Maroc a impressionné au Qatar. Avant d’être éliminé par l’équipe de France, les Lions de l’Atlas avaient réussi éliminer l’Espagne et le Portugal. Un parcours remarquable auquel aurait pu prendre part Matteo Guendouzi. En effet, si le milieu de terrain de l’OM est vice-champion du monde avec les Bleus, il aurait pu choisir de représenter les couleurs du Maroc.

« Non, moi, c’est la France »

« J’avais rencontré le petit (Matteo) Guendouzi sur un match, j’étais en poste au FUS de Rabat », a révélé Walid Regragui dans l’After Foot sur RMC. « Il était venu avec les U20 français au complexe Mohammed VI jouer contre les U20 marocains. Quand j’ai vu son nom, je lui ai demandé s’il était marocain. Il m’a dit, qu’il était d’origine marocaine. Je lui ai dit : “Tu ne veux pas jouer pour le Maroc ?” Il m’a dit : “Non, moi, c’est la France”. »

« Au moins, lui ne joue pas sur l’ambigüité »

Walid Regragui a évoqué le cas de Matteo Guendouzi dans le cadre d’un sujet sur les binationaux. Le sélectionneur du Maroc a indiqué qu’il ne souhaitait pas que cela soit un choix par défaut et qu’il voulait des joueurs motivés et prêts à tout donner pour les Lions de l’Atlas. Il respecte donc la décision du milieu de terrain de l’OM, qui a fait le bon choix selon lui : « Et il est resté, bravo à lui. Je suis heureux pour lui, il a eu raison. Au moins, lui ne joue pas sur l’ambigüité. Les joueurs qui ont fait leur choix très tôt comme (Achraf) Hakimi, (Noussair) Mazraoui, (Hakim) Zyiech… tu n’as pas de soucis », a-t-il ajouté.

Articles liés