Accès direct au contenu

De plus en plus seul

Deschamps lache par l’OM

Brandao a été officiellement prêté hier au club brésilien de Cruzeiro. Didier Deschamps qui s'opposait au départ du joueur, voit son pouvoir de décision fortement réduit.

Les hommes de pouvoir sont souvent seuls. Et Didier Deschamps, entraîneur de l'OM a pu s'en rendre compte. Depuis 2 ans qu'il est au club, le vide n'a cessé de se faire autour de lui. D'abord lorsqu'à la fin de l'année dernière il a dû laisser partir son buteur Niang, et cette année avec le départ de Brandao, en prêt au Brésil à Cruzeiro.

Brandao n'est pas parti se cacher

Si Brandao reste "calme" et annonce qu'il est "venu (à Cruzeiro) pour jouer au football" et non pas pour fuir la justice française et l'accusation de viol qui pèse sur lui. Il n'a toutefois pas voulu répondre aux questions épineuses des journalistes lors de sa présentation à la presse brésilienne, l'ancien attaquant de l'OM fera régulièrement le point concernant son affaire.

Dassier et Anigo, seuls maîtres du dossier

Les tensions non dissimulées qui existent entre Jean-Claude Dassier, président de l'OM et Didier Deschamps n'ont cesse de se raviver. Dernier dossier en date : le cas Brandao. Géré entièrement par "JCD" et José Anigo, le directeur sportif avec lequel "DD" ne s'entend pas non plus, le départ de Brandao pour le Brésil et le club de Cruzeiro a été justifié par "l'image écornée du club", suite à l'accusation de viol qui pèse sur l'attaquant. Reste que Didier Deschamps ne dispose pas de solutions illimitées dans le secteur offensif et affaire ou pas, il aurait souhaité conserver le buteur pour s'offrir des solutions supplémentaires dans la dernière ligne droite vers le titre.

Une dernière discussion qui ne changera pas la décision

Désormais résigné au départ du joueur, Deschamps a exprimé son souhait de pouvoir lui reparler avant que Brandao ne s'engage définitivement en faveur de Cruzeiro. Le joueur qui doit faire l'aller-retour dans la journée à Marseille pour signer les papiers de son prêt, pourrait en profiter pour discuter avec son ancien entraîneur, une discussion qui "ne changera rien à la décision", a rappelé Didier Deschamps, hier soir sur RMC.

Des décisions qui pourraient précipiter son départ

Les dissensions entre Didier Deschamps et son président Jean-Claude Dassier, pourraient forcer le départ de l'actuel entraîneur de l'OM à la fin de la saison. Liverpool qui lui avait proposé le poste de Rafa Bénitez l'été dernier pourrait revenir sonder les envies d'ailleurs de "DD", sans oublier Chelsea qui reste le favori de Deschamps, comme il l'a rappelé sur RMC.