Accès direct au contenu

Confessions

Ribéry nest pas « un abruti »

Ribéry n’est pas «un abruti»

Au cours d’une interview accordée à L’Equipe Magazine, Frank Ribéry est longuement revenu sur ses erreurs passées et cherche désormais comment reconquérir le cœur des Français.

2010 aura été l’année maudite pour Ribéry, avec à son actif un Mondial pitoyable, que ce soit sur le terrain ou en dehors, et une affaire très louche dans laquelle il était impliqué. Sans s’attarder sur Zahia, l’international français revient sans détour sur cette mauvaise période de sa carrière et avoue que l’abattage médiatique dont il a fait l’objet a empiré sa situation. «Je ne pouvais plus sortir la tête de l'eau, je ne savais plus comment m'en sortir. J'étais devenu très connu alors à la moindre erreur, tout le monde était au courant et je payais cash. C'est ça le plus dur: ne plus avoir le droit à l'erreur. J'ai senti qu'on avait envie d'être méchant avec moi, de m'enfoncer pour le plaisir. Je ne suis pas un saint mais je ne suis ni un tordu ni un abruti.»

La rédemption de Ribéry
Depuis ce triste épisode, le joueur bavarois semble avoir changé et le montre, même si pour cela il doit renier sa véritable personnalité. «C'est vrai que j'ai changé. Je suis moins naïf, moins spontané. Je me méfie plus des autres, mais ça n'est pas naturel. Avant je faisais tout à l'instinct, je donnais ma confiance d'abord et je voyais ensuite. Maintenant je fais le dos rond. J'ai grandi, ça me fait moins mal. Avant la moindre critique me touchait. Maintenant, ça me passe au-dessus». Toujours désireux de regagner le cœur des Français, Frank Ribéry est à seulement deux semaines d’une certaine rencontre face à l’Allemagne qu'il pourrait saisir pour faire à nouveau grimper sa côte de popularité.

Nicolas De Almeida