Equipe de France : En cas de victoire contre l'Angleterre, faut-il conserver Deschamps ?
Arthur Montagne

L'équipe de France affrontera l'Angleterre samedi en quart de finale de la Coupe du monde. Un match évident crucial sur le plan sportif, mais également pour l'avenir de Didier Deschamps. Et pour cause, Noël Le Graët a confirmé qu'en cas de qualification pour les demi-finales du Mondial, l'actuel sélectionneur prendra lui-même la décision concernant son futur. Mais quelle serait la meilleure solution ?

Un peu plus de dix ans après sa nomination à la tête des Bleus, Didier Deschamps dispute actuellement sa troisième Coupe du monde dans le rôle de sélectionneur. Et tout naturellement, son avenir est question pour l'après-Mondial. Président de la FFF, Noël Le Graët assure que si l'équipe de France se qualifie pour les demi-finales de la Coupe du monde, en cas de victoire contre l'Angleterre samedi soir, Didier Deschamps sera libre de prendre la décision de son choix concernant son avenir sur le banc de l'équipe de France. Mais Deschamps doit-il rester à la tête des Bleus après la Coupe du monde ? 

Le Graët laisse le choix à Deschamps

Dans une interview accordée au Figaro, Noël Le Graët a donné sa vision des choses concernant l'avenir de Didier Deschamps. « On a un objectif clair: les demi-finales. J'ai toujours dit que s'il atteignait ce palier, la décision lui appartenait. Avant (en cas d'élimination en quart de finale contre l'Angleterre), on discute. Est-ce qu'il aura envie de continuer ? Quels sont les problèmes qui peuvent se soulever ? Même si on est à un niveau élevé, la moindre défaite amène un flot de critiques… Dans tous les cas, on passera une petite journée à Guingamp (le fief de Noël Le Graët) et on discutera », assure le président de la FFF qui a également commenté la rumeur menant à Zinedine Zidane.

Zidane en stand-by ?

Et pour cause, le nom de l'ancien numéro 10 des Bleus revient avec insistance pour le poste de sélectionneur. Mais Noël Le Graët affiche sa confiance en Didier Deschamps : « Je n'ai jamais appelé Zidane de ma vie, contrairement à ce que certains laissent entendre. Cela aurait été incorrect de ma part. Personne de mon entourage ne l'a appelé pour moi en tout cas. Que des gens aient eu envie de le faire, c'est possible, mais ce serait indélicat. Quand on a la chance d'avoir un Didier Deschamps, on ne frappe pas à la porte d'à côté, tant qu'il est en place. Vous insistez alors je vais être honnête : mon souhait, c'est que Didier reste. Qui voulez-vous trouver de mieux ? C'est le président qui parle, pas l'ami ». Malgré tout, si l'équipe de France est éliminée samedi soir, Zinedine Zidane devrait rapidement encore plus faire parler de lui.

Selon vous, faut-il conserver Didier Deschamps ?

Articles liés