Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Équipe de France : Ce témoignage sur l’état d’esprit de Lassana Diarra après les attentats…

Dans un entretien accordé à L'Equipe, Noël Le Graët a justifié le maintien de France-Angleterre à Wembley et évoqué la présence de Lassana Diarra.

« Je n'ai jamais eu de doute concernant la tenue du match, ça ne m'a jamais effleuré, même pas une seconde. Dès la fin de la rencontre (face à l'Allemagne), pour moi, on devait jouer. » Dans les colonnes de L’Equipe, le président de la FFF Noël Le Graët est revenu sur le maintien de la rencontre amicale entre l’Angleterre et la France.

« Il faut montrer que la vie continue »

« J'ai simplement vérifié que c'était possible avec le ministère et les Anglais le lendemain matin. Ça n'aurait pas été bien du tout de ne pas jouer. Si ce match avait eu lieu au Stade de France, la question se serait évidemment posée et on n'aurait pas joué. Mais là, il faut montrer que la vie continue, que le maillot représente quelque chose, que la France est toujours debout et que ses sportifs la représentent avec fierté. Je comprends l'émotion de chacun. Mais, autour de moi, il n'y a pas eu de doute et il n'y aura aucun joueur mal à l'aise sur le fait de jouer ce match. L'idée a été acceptée par tous », a tout d’abord confié Noël Le Graët dans L’Equipe, avant d’être interrogé sur Lassana Diarra.

« On lui a proposé de ne pas venir à Londres »

Le joueur de l’OM a perdu l’une de ses cousines dans les attentats, mais a décidé de rester avec le groupe France : « On lui a proposé de ne pas se déplacer à Londres avec nous. Je suis allé avec les Espoirs car je ne voulais pas les laisser seuls aussi loin, mais je le verrai demain (lundi). Le fait qu'il soit resté avec nous montre qu'il veut réagir positivement. »

Articles liés