Accès direct au contenu

Enfin épanoui

EDF Nasri encense Blanc

Très bon hier soir contre l'Albanie (3-0), Samir Nasri a répondu de la meilleure des manières aux critiques. Le milieu de terrain des Bleus a surtout apprécié le choix tactique de Laurent Blanc.

« A Bordeaux, j’ai beaucoup utilisé le 4-4-2 mais, je me répète, au plus haut niveau, le 4-4-2 n’existe quasiment plus. Ce qui n’empêche pas d’y déroger de temps en temps ». Les propos de Laurent Blanc lundi dernier en conférence de presse étaient clairs : le sélectionneur des Bleus n’est pas un grand partisan du 4-4-2. Mais les forfaits successifs de Karim Benzema et Kevin Gameiro, aditionnés au profil défensif de l’Albanie, ont quelque peu changé la donne. Pour la première fois depuis longtemps, Blanc a ainsi dérogé à ses principes, passant en 4-4-2, avec M’Vila et Cabaye en milieu relayeur, Malouda à gauche, Nasri à droite, et Rémy et Gomis en pointe.

Le 4-4-2 a plu à Nasri
Une franche réussite, puisque pour la deuxième fois depuis la prise de fonction de Laurent Blanc à l’été 2010, les Bleus ont inscrit au moins trois buts (le 6 juin dernier, l’équipe de France s’était imposée 4-1 en Ukraine, ndlr). Samir Nasri, critiqué lors des derniers rassemblements, notamment par Laurent Blanc, a en tout cas très apprécié le nouveau système mis en place: « Le fait de jouer en 4-4-2 m’a permis d’avoir des repères, étant donné que je joue comme ça tous les week-ends avec Manchester City. Ça m’a permis d’avoir plus de solutions devant. J’avais un grand champ d’action et j’avais une certaine liberté d’expression ». Et si le « Président » avait enfin trouvé la solution pour avoir un Nasri épanoui et décisif avec le maillot Bleu? Reste à voir, désormais, si Blanc dérogera une nouvelle fois à ses principes...