Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Affaire Evra : « On est dans un pays de jaloux »

Chacun leur tour, proches ou non de Patrice Evra, différents acteurs du monde du football prennent la parole pour donner leur point de vue sur la polémique des derniers jours.

Plusieurs personnalités se sont exprimées au sujet des propos piquants tenus par Patrice Evra dans l’émission Téléfoot concernant Bixente Lizarazu, Pierre Ménès, Luis Fernandez et Rolland Courbis. Invité dans l’émission Luis Attaque sur RMC, Jérôme Rothen a nuancé les paroles de l’international français qu’il a très bien connu lorsqu’ils évoluaient ensemble sous les couleurs de l’AS Monaco.

DEUX AMIS

Jérôme Rothen a avoué être proche de Patrice Evra lorsqu’ils étaient à Monaco entre 2002 et 2004 avec notamment une finale de Ligue des Champions perdue contre Porto (0-3). « On s’est régalé, on a réalisé de grandes choses tous les deux. Forcément, ça crée des liens sur et en dehors du terrain. On est resté très proches » a rappelé l’ancien Parisien avant de reprendre de plus belle.

« L’ESSENTIEL, C’EST QU’IL SOIT BON SUR LE TERRAIN »

« On est dans un pays de jaloux donc on te monte vite très haut, mais on aime bien descendre les mecs et surtout avoir une tête de Turc. Patrice a fait des erreurs aussi : de communication, de management à Knysna. Mais il ne faut pas en tenir rigueur uniquement à lui. Derrière, il se sent blessé et cette cicatrice, il a du mal à la fermer. Tout simplement. C’est triste d’en arriver là parce que je pense que c’est quelqu’un qui peut être très attachant, qui est chambreur, qui vit bien dans un groupe. Aujourd’hui c’est compliqué car il fait reparler de lui médiatiquement. Sur le fond, je peux comprendre, mais sur la forme il y a des choses à corriger. L’essentiel, c’est qu’il soit bon sur le terrain », a ajouté Rothen.

Articles liés