Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde au Qatar : Platini nie toute pression de Sarkozy

Nicolas Sarkozy

Dans un entretien accordé à AS dont la deuxième partie a été dévoilée ce mercredi, Michel Platini a nié l’implication de Nicolas Sarkozy dans la désignation du pays hôte du Mondial 2022.

« La France et l'Allemagne, les pays qui commandent en Europe, ont fait pression pour organiser ce tournoi au Qatar. Les politiciens européens, les gouvernements, auraient aussi dû exprimer leur opinion. C'est trop facile après de dire que toute la responsabilité est sur la FIFA ». En confiant cela le 22 novembre dernier, Sepp Blatter avait directement accusé le gouvernement français et Nicolas Sarkozy de pression pour organiser le Mondial 2022 au Qatar. Une situation démentie par le président de l’UEFA, Michel Platini.

« IL NE M’EN A PAS FAIT LA DEMANDE »

« J'ai reçu un coup de téléphone du président de la République française, qui est mon pays comme tout le monde le sait. En arrivant, j'ai rencontré l'émir du Qatar et le Premier ministre de l'émirat. Personne ne m'avait informé de leur présence. Nous avons tous dîné ensemble, mais je le répète, tout comme personne ne m'avait dit qu'ils seraient là, jamais le président Sarkozy ne m'a demandé que le Qatar soit le pays hôte du Mondial 2022. Ni avant, ni pendant, ni après cette rencontre. Je pouvais comprendre que Sarkozy était intéressé par le fait de voir le Qatar organiser la Coupe du monde. Mais il ne m'en a pas fait la demande » a assuré Michel Platini.

« AU QATAR DE PRENDRE LA DÉCISION »

Concernant les problèmes liés à l’organisation du tournoi l’été, Michel Platini a indiqué :« Nous pouvons peut-être changer de mois, mais pas de pays. Mais c'est au Qatar de prendre la décision. En tout cas, la FIFA a décidé de ne plus se mêler de ce problème jusqu'à la fin de la Coupe du monde 2014, au Brésil ».

Articles liés