Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde 2022 au Qatar : Blatter accuse la France

Sepp Blatter, FIFA

Sous le feu des critiques suite aux révélations sur les conditions de travail au Qatar, Sepp Blatter a contrattaqué en visant notamment… la France.

L’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar n’en finit plus de faire parler au sein de la FIFA. Parmi toutes les polémiques soulevées par cette désignation (températures excessives en été, soupçons de corruption dans le vote…), la dernière en date concerne les conditions de travail des ouvriers (bien souvent étrangers) des chantiers du Mondial, conditions très fortement critiquées en Europe, où certains médias n’ont pas hésité à parler d’esclavagisme.

FRANCE ET ALLEMAGNE FERVENTS DÉFENSEURS DU QATAR ?

Sur le devant de la scène, le président de la FIFA Sepp Blatter a tenu à se défendre, en mettant tous les acteurs concernés face à leurs responsabilités. « La France et l'Allemagne, les pays qui commandent en Europe, ont fait pression pour organiser ce tournoi au Qatar. Les politiciens européens, les gouvernements, auraient aussi dû exprimer leur opinion. C'est trop facile après de dire que toute la responsabilité est sur la Fifa », a confié le dirigeant suisse en marge d’une rencontre avec le pape François au Vatican.

« NOUS SOMMES EN CONTACT AVEC AMNESTY INTERNATIONAL »

Sepp Blatter a également profité de l’occasion pour affirmer prendre le problème des conditions de travail des ouvriers très au sérieux.« Nous sommes en contact avec Amnesty International. Et je suis allé moi-même au Qatar, car il faut toujours écouter l'autre son de cloche, ding et dong. Le Qatar a répondu qu'il avait un plan en dix points pour surveiller comment progresse la situation », a-t-il ajouté en conférence de presse.

Articles liés