Accès direct au contenu

Une clause qu’il a mal pris

Brest les verites de Nolan Roux

le10sport

Pris dans un imbroglio concernant son éventuel transfert, Nolan Roux à tenu à mettre les choses au clair. Déçu de ne pas avoir signé à Schalke 04, l'attaquant brestois a déjà tourné la page. Ardemment courtisé par le récent demi-finaliste de la Ligue des champions, Schalke 04, Nolan Roux n’a jamais caché son envie de rejoindre le club allemand cet été. « Oui, c’est vrai, j’ai eu envie de partir. J’ai toujours dit que j’aurais bien aimé évoluer à Schalke. C’était une très belle opportunité, confesse l’intéressé. Ca ne s’est pas fait. La suite je ne la connais pas, même si le mercato touche à sa fin et qu’il n’y a plus grand monde qui devrait bouger. »« Déçu de ne pas être au courant de tout » Plus que d’être résigné à l’idée de rester une saison supplémentaire à Brest, Nolan Roux n’a surtout pas vraiment digéré la manière dont les négociations se sont déroulées. En cause notamment cette fameuse clause établie entre Brest et Lens, son club formateur, qui stipule qu’en cas de vente, les Sang et Or percevraient 50 % du montant du transfert. « Je n’étais pas au courant de cette clause quand j’ai signé à Brest. Alors qu’elle fait effectivement partie de mon contrat. Du coup je l’ai un peu mal pris, explique le buteur brestois. Pas par rapport aux dirigeants brestois. Ca n’a jamais été le cas. Mais surtout par rapport au fait qu’il y avait des choses qui m’ont été cachées. Je voulais savoir si c’était vrai. Je pensais être au courant de tout. J’ai été déçu d’apprendre que ce n’était pas le cas. »

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Le 10 Sport, en kiosques depuis ce jeudi

Abonnez-vous en ligne au 10 Sport sur LeKiosque.fr