Accès direct au contenu

Popularité

Barça : les socios envoient Alves au PSG !

dani alves

Le marché estival ne devrait pas révolutionner l’effectif du Barça. En effet, si plusieurs noms sont évoqués pour alimenter la case arrivée, ils sont surtout conditionnés par d’éventuels départs. Alors, qui doit quitter le navire? Les supporters catalans ont la réponse…

Comme à chaque fin de saison, les rumeurs vont bon train quant aux possibles recrues du Barça. Mais pour le club dirigé par Sandro Rosell, l’heure est également au changement, le mot d’ordre étant « austérité ». Il ne faut donc pas s’attendre à des coups de folie de la part du président barcelonais qui, avant de multiplier les choix de Tito Vilanova, pense davantage à dégraisser son effectif. C’est pourquoi le quotidien espagnol Mundo Deportivo a demandé à ses lecteurs quel joueur seraient-ils prêts à laisser partir. Une fois n’est pas coutume, Dani Alves surclasse ses coéquipiers !

Alves, le moins aimé des supporters
Le latéral brésilien arrive effectivement en tête de ce sondage, et de loin. Une domination dont il se serait évidemment bien passé. Oui mais voilà, les supporters ont parlé, ou plutôt cliqué, et ils ne sont pas moins de 11% à espérer un départ de l’international brésilien, si départ il devait y avoir. Alves devance ainsi Adriano (7%), bouche-trou en chef de Guardiola, et d’autres joueurs encore moins utiles comme Pinto (2%). Sans oublier de signaler l’incroyable logique des supporters catalans, qui pousseraient autant Jonathan Dos Santos qu’Andrés Iniesta vers la sortie (0,33%). Quoi qu’il en soit, si le footix de Catalogne était au pouvoir, il ne se priverait pas d’envoyer Alves au PSG en recommandé. L’ancien joueur de Séville paye peut-être les multiples rumeurs de départ le concernant, ainsi que ses pâles copies rendues face au Real, dont les supporters du Barça reconnaissent la supériorité.

Les socios avouent la supériorité du Real
Deuxième sondage en annexe : « Selon vous, pourquoi le Barça a-t-il perdu la Liga ' » Sur cette question, le réalisme des supporters mérite d’être souligné. Ils sont près de 44% à admettre l’infériorité de leurs idoles face aux stars du Real, c’est dire si la performance des Merengue a impressionné. Un aveu tout aussi surprenant que la deuxième cause supposée de l’échec du Barça. Peu fair-play, environ 28% des socios catalans accusent l’arbitrage ! Entre la faiblesse de Dani Alves, la supériorité du Real et la prise de position des arbitres, le Barça n’avait effectivement aucune chance… 

Eric Bethsy