Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Le Top 5 des « agressions » lors du Tour de France !

Le 18 juillet dernier, Chris Froome s’est plaint d’un spectateur qui lui aurait jeté de l’urine lors d’une étape du Tour de France. Les fans ne sont pas toujours faciles à contrôler sur les routes du Tour…

Le Tour de France est le plus grand spectacle gratuit du monde. Et parfois, ça dérape. Ainsi, le 18 juillet dernier, Chris Froome, le maillot jaune et vainqueur en 2013, s’est plaint d’un spectateur… « Après 50-60 kilomètres, un spectateur a jeté sur moi une tasse avec de l'urine dedans en criant ''dopé''. Je suis extrêmement déçu d'entendre ça », a regretté le Britannique. En 1950, dans l’Aspin, Gino Bartali abandonne. L’Italien s’est accroché avec des spectateurs après son duel avec le Français Jean Robic.

MERCKX FRAPPÉ DANS LE PUY-DE-DÔME

D’autres, avant Froome, ont subi les foudres de la foule. Ainsi, en 1975, Eddy Merckx, vainqueur cinq fois du Tour de France, est frappé au foie par un spectateur dans la célèbre montée du Puy-de-Dôme. Quelques jours plus tard, la Cannibale est déposé par Bernard Thévenet dans la montée de Pra Loup. Merckx ne gagnera plus jamais plus le Tour. En 2012, des clous tapissent la chaussée dans la descente du Mur de Péguère, dans les Pyrénées. Certains coureurs crèvent, d’autres chutent. Robert Kiserlovski, victime d'une chute, se casse la clavicule droite. En 2002, Andrey Kashechkin se prend un violent coup de poing par un spectateur au pied du col de Marie-Blanque…

Articles liés