Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Kyrie Irving sort du silence pour son avenir !

Alors qu'il aurait décidé de quitter Cleveland afin de ne plus être dans l'ombre de LeBron James, Kyrie Irving est sorti du silence concernant son avenir.

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe. Kyrie Irving, meneur indéboulonnable des Cleveland Cavaliers aurait demandé à ses dirigeants d'être transféré le plus rapidement possible. Lassé d'être dans l'ombre de LeBron James, « Uncle Drew » voudrait quitter les Cavs afin être le leader d'une équipe. Sachant que la rumeur a provoqué un véritable cataclysme en NBA, Irving était dans l'obligation de se prononcer. Alors, info ou intox ? Le joueur de 25 ans s'est expliqué !

«Je crois en la loyauté»

Lors d'un évènement promotionnel de Nike à Tokyo, Kyrie Irving n'a pas clairement affiché ses envies de départ, mais a tout de même confié son envie d'être le patron d'une équipe : « Depuis tout gamin, j’ai toujours eu cette attitude de vouloir le ballon quand le match se jouait. J’ai confiance en ma capacité à créer non seulement pour moi mais aussi pour mes coéquipiers dans ces moments là. J’adore ce moment où vous avez tout le poids du monde sur vos épaules, où tout peut basculer vers une victoire ou une défaite. J’adore ça car j’y suis très préparé. Et j’ai de l’expérience dans le domaine. Ça peut faire peur à certains joueurs, mais les grands se jettent à corps perdu dans la bataille. Ils sont en première ligne devant le succès ou l’échec. Je vis avec cette responsabilité. Je pense que le plus important c’est d’être honnête avec mes coéquipiers. Ils peuvent me regarder dans les yeux et me dire la vérité. Moi aussi. C’est comme ça que vous construisez une bonne alchimie avec vos coéquipiers. Je crois en la loyauté, Ça a été une sacrée aventure, nous avons vécu beaucoup de hauts et de bas, collectivement et individuellement. J’ai sacrifié mon temps avec ma famille, avec ma fille, mes amis, tout pour gagner un titre et être le meilleur basketteur possible. Et je n’échangerais ça pour rien au monde », a avoué le meneur des Cavaliers.

Articles liés