Tennis
Wimbledon : « Kyrgios ? Je n’aime pas les brutes… »

Le match entre Nick Kyrgios et Stefanos Tsitsipas fait couler beaucoup d’encre. En effet, cette rencontre était sous haute tension après le jet d’une balle dans le public par le Grec. Entre propos virulents auprès de l’arbitre et smash sur son adversaire, les joueurs ont pu exprimer leur mécontentement sur le cours, mais ont été sanctionnés. Une décision à laquelle Kyrgios a réagi.

La rencontre entre Stefanos Tsitsipas et Nick Kyrgios comptant pour le 3ème tour de Wimbledon a été mouvementée. En effet, plusieurs incidents ont eu lieu durant les 3h11 de match. Lorsque l’Australien a remporté le 2ème set pour revenir à 1-1, le Grec a lancé une balle dans le public, provoquant la colère de son adversaire, parti s’expliquer avec l’arbitre. Quelques minutes plus tard, le numéro 5 mondial a laissé parler son agacement, en envoyant un smash alors qu’il était au filet. Un coup qui est passé de peu à côté du joueur de 27 ans. Après cette opposition, Tsitsipas a tenu à revenir sur l'attitude de Kyrgios, qui aurait essayé de l'intimider a plusieurs reprises.

« Je n’aime pas les brutes »

En conférence de presse, Stefanos Tsitsipas a réagi à ce match parsemé d’incidents. Visiblement, le Grec ne semble pas avoir apprécié la personnalité de Nick Kyrgios sur le court : « C’est de l’intimidation constante, c’est ce qu’il fait. Il intimide ses adversaires. Il était probablement une brute à l’école. Je n’aime pas les brutes. Je n’aime pas les gens qui rabaissent les autres. Il a un côté très méchant » a-t-il confié, dans des propos relayés par We Love Tennis. Des propos que l’Australien ne valide pas, lui qui affirme de son côté n’avoir rien fait.

« Je ne pense pas avoir été agressif avec lui »

Également de passage en conférence de presse, Nick Kyrgios est revenu sur sa victoire (3-1) face à Stefanos Tsitsipas. Celui-ci ne pense pas avoir quelque chose à se reprocher, mais pointe plutôt du doigt les agissements du Grec lors du match : « Il a de sérieux problèmes. Je suis l’un des gars les plus aimés dans le vestiaire. Il ne l’est pas. Je ne sais pas ce que j’ai fait, je ne pense pas avoir été agressif avec lui. Je ne sais pas comment je l’ai harcelé. C’est lui qui m’a lancé des balles, c’est lui qui a frappé un spectateur. Je n’ai rien fait ». Face à cette situation, les deux joueurs ont été sanctionné.

Tsitsipas et Kyrgios ont reçu une amende

L’incident survenu à la fin du 2ème set a mis Nick Kyrgios hors de ses gonds. Alors que Stefanos Tsitsipas venait d’envoyer une balle dans le public, son adversaire est allé se plaindre auprès de l’arbitre central, en tenant des propos assez virulents. « C’est une disqualification ! T’es débile ou quoi ? Tu peux balancer une balle sur le public, toucher quelqu'un et ne pas être disqualifié ? Maintenant, il faut que quelqu’un soit blessé ? Tu es une honte. Amène un autre superviseur, amène un avocat. Qu’est-ce qu’il s’est passé avec Novak ? Il avait frappé fort, elle était blessée ? Oh mon Dieu. Je veux tous les superviseurs. Tu ne peux pas balancer une balle dans le public, toucher quelqu’un et ne pas être disqualifié. La quantité de merde que le tournoi va prendre après ma conférence de presse à cause de toi… » a pesté l’Australien, dans des propos relayés par RMC Sport, selon qui ces paroles n’ont pas plu. En effet, le joueur de 27 ans aurait écopé d’une amende de 3000€, tandis que le Grec, lui, devra payer 10 000€ après son mauvais geste. Si ce dernier n'a pas encore pris la parole au sujet de cette sanction, son adversaire lui, ne s’est pas fais prier. Sur son compte Twitter, Kyrgios a effectivement publié un émoji en train de rigoler, laissant comprendre son avis à ce sujet.

Articles liés