Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Daniil Medvedev justifie son comportement atypique !

Après la plus belle victoire de sa carrière, en remportant les ATP Finals, Daniil Medvedev n'a pas particulièrement affiché sa joie. Une attitude critiquée mais que le joueur russe assume totalement.

Unique, complètement. Daniil Medvedev apporte un vent de fraîcheur sur le circuit ATP. Avec un jeu si particulier, le joueur russe parvient à réaliser de grandes performances. Comme l'an dernier, le numéro 4 mondial termine la saison en boulet de canon. En 2019, c'était des finales à la Rogers Cup et l'US Open et des victoires à Cincinnati et Shanghai. Cette année, le Russe a enchaîné des titres au Rolex Paris Masters et aux Masters. Pourtant mal engagé contre Dominic Thiem après la perte du premier set et un tie-break couperet dans le deuxième, le Moscovite a haussé son niveau de jeu pour s'imposer en trois manches (4-6, 7-6, 6-4). Comme un copier-coller de la demi-finale contre Rafael Nadal. Le numéro 4 mondial a ainsi pris une revanche personnelle sur les ATP Finals. Pour sa première participation l'an dernier, Daniil Medvedev avait perdu ses trois matches, n'accrochant qu'un seul set. Bear est le troisième joueur à remporter les Masters après un tel résultat, après André Agassi en 1980 et Novak Djokovic en 2008.

« Si nous ne voulions pas gagner, nous ne serions pas ici »

Le Russe est d'ailleurs le dernier à soulever son trophée à Londres avant que le tournoi ne se délocalise à Turin. Et Daniil Medvedev s'est fait remarquer lors de la cérémonie en ne célébrant pas son sacre. «  Je suis très heureux quand je gagne des matchs. C’est pour ça que je joue. C’est pour ça tous les grands champions jouent. Si nous ne voulions pas gagner, nous ne serions pas ici, donc c’est juste quelque chose que j’ai décidé de faire l’année dernière, car à un moment de la carrière, tout le monde décide de faire quelque chose de spécial. Chacun fait une célébration spéciale. Certains applaudissent les spectateurs. Certains font quelque chose avec leur raquette. J’ai donc décidé ça lors de l’US Open quand j’ai eu du mal avec le public. J’espère que je gagnerai beaucoup de titres et cette célébration sera mon truc à moi. Certains joueurs de football ne célèbrent pas leurs buts. Je ne célèbre pas mes victoires. C’est juste mon truc et j’aime ça (en souriant) », s'est expliqué le joueur de 24 ans dans des propos relayés par We Love Tennis. Après trois Masters 1000, Daniil Medvedev a donc remporté le plus beau titre de sa carrière ce dimanche. Simplement, sobrement.

Articles liés