Tennis
Roland-Garros : Mauresmo se fait recadrer !

Nouvelle directrice de Roland-Garros, on ne peut pas dire qu'Amélie Mauresmo vive une première édition très apaisante dans ce rôle. Et pour cause, l'ancienne numéro 1 mondiale doit notamment gérer la polémique concernant la programmation des matches en night session. Et ses récents propos concernant le faible nombre de rencontres du tableau féminin en soirée ne sont pas passés inaperçu, notamment auprès d'Iga Swiatek.

L'édition 2022 de Roland-Garros risque de marquer les esprits. D'une part grâce à la qualité des matches et la légende que continue d'écrire Rafael Nadal, mais également par la polémique des matches en night session. Et pour cause, plusieurs joueurs se sont plaint de jouer le soir, à l'image de Rafael Nadal et Carlos Alcaraz. Mais surtout, cela a engendré une guerre entre France Télévisions, qui diffuse les matches en journée, et Prime Video qui a l'exclusivité des rencontres en soirée. Cependant, un troisième problème a été pointé du doigt avec la night session : l'équité homme/femme. Et pour cause, sur 10 programmations en session de nuit, 9 ont été réservées au tableau masculin. Par conséquent, un seul match féminin a été diffusé en prime time. Un choix parfaitement assumé par Amélie Mauresmo, la nouvelle directrice de Roland-Garros : « Dans l'ère dans laquelle nous sommes en ce moment, et en tant que femme, aussi en tant qu'ancienne joueuse, je ne me sens pas mal ou je ne trouve pas ça injuste de dire qu'aujourd'hui, il y a plus d'attrait pour les matchs masculins. Ce n'est pas un regret au vu des confrontations que l'on avait et de ce que l'on voulait présenter aussi à des spectateurs qui viennent avec un match unique. Sincèrement, j'ai essayé de me pencher dessus presque tous les jours. Avec toute l'équipe, on a vraiment essayé cela, on s'est concentré là-dessus. Je l'admets, cela a été difficile de trouver le match de la journée pour plus qu'une seule journée. » Une sortie qui n'a pas plu à tout le monde.

Swiatek répond à Mauresmo

Et ce n'est pas n'importe quelle joueuse qui a décidé de s'en prendre aux propos d'Amélie Mauresmo. En effet, il s'agit de la numéro 1 mondiale, Iga Swiatek. La Polonaise, nouvelle patronne du circuit dans le tennis féminin n'a pas caché sa déception après la sortie de la directeur de Roland-Garros. « C'est un peu décevant et surprenant venant de sa part. Mais c'est leur décision et nous devons l'accepter. Je veux que mon tennis soit aussi un divertissement. Je me rappelle toujours que je joue aussi pour les gens. Je pense donc que c'est l'opinion personnelle de chacun de savoir s'il préfère le tennis masculin ou le tennis féminin. Je pense que le tennis féminin a beaucoup d'avantages. Certains diront que c'est imprévisible et que les filles ne sont pas constantes. Mais d'un autre côté, c'est peut-être aussi quelque chose de très attrayant qui peut attirer plus de gens. Cela dépend donc de l'opinion personnelle de chacun », assure-t-elle dans des propos rapportés par L'EQUIPE alors qu'elle affrontera Daria Kasatkina en demi-finale ce jeudi. Néanmoins, Amélie Mauresmo va pouvoir souffler puisqu'il n'y a désormais plus de night session au programme que ce soit dans le tableau féminin ou masculin. La polémique ne risque donc pas de s'aggraver... au moins jusqu'à l'année prochaine.

Articles liés