Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Les vérités d’Andy Murray avant Roland-Garros !

Considéré comme l'un des favoris de Roland-Garros, Andy Murray se prononce ouvertement sur ses sensations. 

Actuellement n°1 mondial, Andy Murray aura donc un statut à prouver sur la terre battue de Roland-Garros. L’Écossais aura fort à faire face aux Rafael Nadal, Novak Djokovic et Stanislas Wawrinka, lui qui aura connu un début d’année 2017 en dents de scie. Dans des propos relayés par L’Équipe, Murray évoque son état de forme et ses chances pour le deuxième Grand Chelem de la saison.

« Trouver un moyen de m'en sortir »

« Je devais m'entraîner ici à partir de lundi, j'ai fait le voyage dimanche. Et dimanche après-midi, j'ai commencé à me sentir un petit peu malade. Je ne me sentais pas très bien lundi et mardi, mais je me suis tout de même entraîné un peu mardi. Aujourd'hui, je me sens mieux. Je serai bien quand le tournoi débutera. Les derniers mois n'ont pas été bons, je n'ai pas bien joué. Je dois accepter de rencontrer des difficultés, et trouver un moyen de m'en sortir. Je suis sûr que je m'en sortirai. Je ne sais pas quand, j'espère ces prochains jours, ici, à Roland-Garros. Sinon, ce sera peut-être sur gazon. La seule façon d'en sortir, c'est de s'entraîner, de continuer à travailler sur son jeu. Quand vous accomplissez quelque chose de grand, c'est presque naturel d'avoir des difficultés pendant quelques mois. Quand j'ai gagné mon premier Wimbledon, je me suis dit ensuite "Mais pourquoi je joue ?" J'avais atteint mon plus grand objectif. On se sent un peu perdu. On a besoin de redéfinir ses objectifs, et peut-être que ces derniers temps, il y a eu un peu de ça. Aujourd'hui, je suis motivé, si je ne l'étais pas, je ne serais pas allé sur le court m'entraîner quand j'étais malade. Je serais resté au lit », confie Andy Murray.

Articles liés