«Ça me fait de plus en plus mal» : L’annonce choc de Djokovic sur son avenir
Bernard Colas -
Journaliste
Passionné de sport, de cinéma et de télévision (à l’écran comme derrière) depuis son enfance, Bernard est journaliste pour le 10 Sport depuis 2018. Plus habile clavier en main que ballon au pied, il décide de couvrir principalement un sport adulé, critiqué et détesté à la fois (le football) et un sport qui n’en est pas un (le catch).

Alors que l’avenir de Rafael Nadal est l’un des grands sujets de discussion dans le monde du tennis, celui de Novak Djokovic pourrait également le devenir prochainement. A l’occasion d’un échange avec Nick Kyrgios, le Serbe s’est prononcé sur la suite de sa carrière sans cacher les doutes qui le traversent.

A bientôt 37 ans, Novak Djokovic s’approche d’une fin de carrière qui pourrait arriver plus vite que prévu, alors que tous les regards sont actuellement braqués sur Rafael Nadal, dont l’état physique interroge à l’approche de Roland-Garros. « Rafa et moi n'allons plus jouer pendant très longtemps, c'est une ère qui s'achève, reconnaissait le Serbe en mars dernier. C'est triste mais en même temps, il y a tellement de grands moments, des matches et des records à célébrer. » Le vainqueur du dernier Roland-Garros ne cache plus ses doutes concernant la suite de sa carrière pour des raisons plus personnelles que physiques.

« Il y a probablement un Novak plus mûr, un père et un mari, qui se dit : ‘Allez, mec. Il y a aussi d’autres choses dans la vie’ »

Invité du podcast de Nick Kyrgios en début d’année, Novak Djokovic s’est prononcé sur le conflit qui traverse son esprit concernant son avenir. « Le petit Novak, le Novak de quatre ans, qui a commencé à jouer au tennis à Kopaonik en Serbie, est toujours à l’intérieur et toujours amoureux de ce sport et a toujours faim de plus. Mais en même temps, il y a probablement un Novak plus mûr, un père et un mari, qui se dit : ‘Allez, mec. Il y a aussi d’autres choses dans la vie’, a-t-il reconnu dans des propos publiés ce mardi et relayés par We Love Tennis. Mes enfants me manquent beaucoup en ce moment même. Ils sont rentrés en Europe et je ne les ai pas vus depuis des semaines. Si je me débrouille bien ici, je ne les verrai pas avant deux ou trois semaines, qui sait ? Et cela me fait de plus en plus mal de les quitter ».

« C’est plus une question de priorité »

Ce n’est pas la première fois que Novak Djokovic évoque cet « aspect émotionnel » qui le fait s’interroger sur la suite. « Chaque fois que je voyage pour une période prolongée, cela me brise le cœur. Je suis donc toujours en train de me demander combien de temps je dois jouer, combien de tournois je dois disputer, si cela en vaut la peine, déclarait-il en janvier au média serbe Sportklub. C’est plus une question de priorité. Le tennis a été la priorité pendant 30 ans, et je ne veux pas manquer trop de moments avec mes enfants ».

Articles liés