Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Un cadre du XV de France déçu de l’arrivée des étrangers en sélection !

L’arrivée de Rory Kockott en Équipe de France peut tout chambouler dans la hiérarchie instaurée jusque-là au poste de demi de mêlée.

C’était dans les tuyaux depuis plusieurs mois, c’est désormais fait. Rory Kockott a été appelé par Philippe Saint-André lors du stage de préparation du XV de France à la fin du mois de septembre, pour préparer la tournée de novembre. Impressionnant depuis son arrivée au Castres Olympique, avec qui il a été couronné champion de France en 2013, le natif de la province sud-africaine d’East London peut apporter une solution supplémentaire au sélectionneur, qui pourra d’ailleurs s’appuyer sur son jeu au pied très efficace.

« MONTRER QUE JE VAUX CENT FOIS MIEUX ! »

Cette arrivée va pourtant redistribuer les cartes au poste de demi de mêlée à un an de la Coupe du monde en Angleterre. Maxime Machenaud est revenu sur cette arrivée dans les colonnes de L'Équipe. « Avec Morgan (Parra, non retenu également), on en avait parlé en Australie. On savait qu'il nous fallait faire une grosse perf car il plaisait, le sélectionneur l'a dit haut et fort » a expliqué ce lundi le joueur du Racing-Métro 92. « Quelque part, cela nous faisait rire. On se disait : "Même si on fait un exploit, il va arriver, c'est sûr." Mais savoir cela n'empêche pas la déception. Je ne suis pas abattu, mais maintenant j'ai envie de montrer que je vaux cent fois mieux que ce que j'ai montré en Australie ».

Articles liés