Accès direct au contenu

  1. 10h10 Mercato - ASSE : Déjà deux départs à prévoir pour Batlles ?
  2. 10h00 Mercato - OM : McCourt prépare le terrain pour la vente du club
  3. 9h50 Wimbledon : La manière la plus idiote de perdre un match
  4. 9h45 Mercato - PSG : Neymar poussé au départ, le clan Mbappé prend position
  5. 9h30 Mercato - PSG : Cette grande annonce sur les coulisses du transfert de Paul Pogba
Rugby - XV de France

Rugby : Galthié ne veut pas que le XV de France fasse de la figuration au Japon

Fabien Galthié s’est exprimé à quelques semaines de la tournée estivale du XV de France, qui se rendra au Japon au mois de juillet. Après le Grand Chelem 2022 les Bleus souhaitent confirmer, marquant leur territoire avant une Coupe du monde qui semble bien être le point d’arrivée de tout le projet mis en place depuis 2019. 

La France fait à nouveau peur. Après avoir vécu 10 années noires et une finale de Coupe du monde perdue sur le fil (8-7 face à la Nouvelle-Zélande, en 2011), le rugby français s’est refait une santé. Menés par Fabien Galthié et son staff, les Bleus ont gravit les échelons ces derniers années, jusqu’à atteindre un Grand Chelem qui leur échappait depuis 2010 et qui les a propulsés à nouveau sur le devant de la scène. Désormais, la France est la deuxième nation mondiale au classement World Rugby, juste derrière les Champions du monde Sud-Africain et devant les All Blacks. Un nouveau statut qui pèse lourd à un an et demi d’une Coupe du monde qui se tiendra en France et qui semble bien être l’objectif de tout le monde, du côté du CNR de Marcoussis. 

« On a le droit d’être ambitieux » 

Mais avant cela, il faudra aller au Japon ! Le 2 et le 9 juillet prochain le XV de France aura deux test-matchs avec les Brave Blossoms, qui commencent eux aussi à se faire une place sur la scène mondiale, même s’ils restent bien loin des Bleus. Lors d’un long entretien accordé à Midi Olympique, Fabien Galthié s’est exprimé au sujet de cette tournée qui attend son équipe. « Depuis cette Coupe du monde, c’est vrai que les Japonais ont peu joué, à cause du Covid ou pour d’autres raisons. Ils ont un championnat qui n’intéresse pas encore les joueurs français, même si je sais qu’un garçon comme Yannick Youyoutte y a évolué quelques mois dans le cadre d’un échange entre Toulouse et les Yamaha Jubilo, mais pourrait le faire très rapidement, car les saisons y sont très courtes, très intenses et le jeu très rapide » a expliqué le sélectionneur du XV de France. « Ce sont des conditions idéales pour se préparer au très haut niveau. Concernant l’équipe nationale, on la regarde comme une sélection qui est en progression constante et fait partie du Tiers 1. Parce qu’elle a atteint les quarts de finale de la dernière Coupe du monde face aux futurs vainqueurs, mais aussi parce qu’elle a contraint le XV de France au match nul à l’Arena, lors de la dernière confrontation avec les Bleus (23-23 en 2017, ndlr) ». Mais cette tournée se fera surtout sans les cadres et finalistes du Top 14, qui seront mis au repos... ce qui n’empêche pas Galthié de viser haut ! « On a le droit d’être ambitieux. Nous, le staff, nous savons ce que nous sommes capables de faire. Maintenant, c’est aux joueurs de le décider » a poursuivi Galthié. « Avant de partir en Australie l’an dernier, il me semble que notre tournée avait suscité un certain discrédit et les joueurs se sont finalement rendus compte sur le terrain que rien n’était impossible. Nous croyons en eux, alors j’espère qu’ils prendront très vite conscience de ce qu’ils peuvent réussir ».