Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Un joueur du Munster annonce la couleur avant le choc contre le RCT !

À quelques jours du match entre le Munstrer et Toulon en quarts de finale de la coupe d’Europe, Conor Murray (Munster) s’est exprimé sur ses futurs adversaires.

Impressionnant face à Clermont dimanche dernier (victoire 49-0), le RCT se déplace en Irlande en toute confiance. Samedi, les hommes de Mourad Boudjellal affrontent le Munster en quarts de finale de la coupe d’Europe. Un adversaire que Toulon a affronté trois fois dans son histoire (2 victoires pour 1 défaite). Dans l’ambiance exceptionnelle de Thomond Park, les Toulonnais devront être sérieux s’ils souhaitent aller plus loin dans la compétition. À quelques jours de l’affrontement, Conor Murray (Munster) s’est exprimé sur son futur adversaire.

« Nous allons essayer de les éteindre »

« Ils sont puissants devant, ont une grosse mêlée et une touche de qualité… Mais quand on voit leur ligne de trois-quarts, composée de joueurs comme Bastareaud, Nonu, Fekitoa, c’est impressionnant. La bataille du milieu de terrain sera donc précieuse. D’autant que quand on regarde le fond du terrain, on se dit qu’ils peuvent nous punir à tout moment, et de n’importe où. Il ne faudra donc pas donner à ces joueurs la possibilité d’exploiter les ballons d’attaque, ni leur laisser le temps de prendre des décisions, ou de courir. Ce sera compliqué et il faudra être solidaires en défense. Il faudra plaquer et… plaquer. Nous respectons cette équipe et il faudra être très appliqués, notamment en défense. Nous allons essayer de les éteindre. Le RCT a des joueurs de classe mondiale, très dangereux. Il ne faut pas donner à Nonu, Fekitoa et Ashton trop de temps avec la balle et les laisser libres de prendre des décisions, ou de courir trop vers nous. Il faut juste leur interdire tout élan. Maintenant, nous ne pouvons pas être focus sur leur jeu, car ça risquerait de changer notre façon de jouer. Il est impératif que nous puissions mettre notre rugby en place. Pour y parvenir, il faudra réussir à mettre la main sur le ballon », a déclaré Conor Murray à Rugbyrama.

Articles liés