Rugby
Rugby : Un incroyable transfert se prépare à l'UBB

Le Racing 92 a récemment officialisé un très gros coup, avec l’arrivée de l’international tricolore Cameron Woki. Celui qui a réalisé le Grand Chelem 2022 avec les Bleus va quitter l’Union Bordeaux-Bègles à un an de la fin de son contrat, afin de s’engager pour les quatre prochaines saisons en faveur du club francilien.

C’est un énorme coup frappé par Jacky Lorenzetti. Alors que les envies de départ de Cameron Woki étaient bien connues, avec notamment le Stade Français qui aurait pensé à lui. C’est finalement de l’autre côté du périphérique que va atterrir l’international français, puisqu’il s’est engagé en faveur des Franciliens. « Le Racing 92 a le plaisir d’annoncer aujourd’hui sa signature pour les 4 prochaines saisons sportives. Le 3ème ligne rejoint l’effectif Ciel et Blanc à partir du 5 Juillet 2022 en qualité de joueur supplémentaire » a expliqué le Racing 92, dans un communiqué publié ce mardi. « Le club se félicite de l’arrivée de ce joueur international natif de la région Ile-de-France qui continuera à mettre en valeur le terreau fertile du bassin parisien pour le rugby français ». Formé à Massy et natif de Saint-Denis, le troisième ou deuxième-ligne aurait vraisemblablement décidé de quitter prématurément l’Union Bordeaux-Bègles, à cause de désaccords profonds avec son manager Christophe Urios.

« Une porte s’est ouverte, on est rentré »

Contacté par RMC Sport, le président du Racing 92 était forcément très fier de pouvoir accueillir un joueur du niveau de Cameron Woki. « On a eu une année un peu compliquée et on avait besoin de se renforcer sur certaines lignes. Notamment devant. Cameron Woki était pour nous une priorité mais on ne pouvait pas le faire évidemment avant la fin de son contrat et même engager des discussions avant la fin de son contrat » a déclaré Jacky Lorenzetti, lors d’un récent entretien accordé à RMC Sport. « Il s’est passé ce qu’il s’est passé à Bordeaux. Et finalement une porte s’est ouverte, on est rentré. On a réussi à négocier avec le joueur mais surtout avec le club de Bordeaux et avec le président Laurent Marti qui, bon… a fait contre mauvaise fortune bon cœur, a accepté de lâcher son joueur un an plus tôt pour des raisons qu’il pourra vous expliquer peut-être. Pour nous c’est une bonne recrue et nous sommes très satisfaits ».

« On a trouvé un gentleman agreement et Cameron Woki a fait des efforts »

Comme Cameron Woki était lié à l’Union Bordeaux-Bègles jusqu’en juin 2023, le Racing 92 a été obligé de verser une indemnité qui s’élèverait vraisemblablement à 400.000€. « Ah oui ! Laurent Marti est gentil mais peut-être pas quand même au point de nous l’envoyer gratuitement. Il a bien défendu les intérêts de son club et moi j’ai défendu les intérêts du Racing. On a trouvé un gentleman agreement et Cameron Woki a fait des efforts. Tout le monde a fait en sorte que cela se passe bien » a confirmé le président du Racing 92, qui a expliqué que la volonté du joueur avait fait la différence. « De ce que l’on sait, il avait pris sa décision de revenir en région parisienne. Il va retrouver sa famille et un environnement qui lui est favorable avec sa compagne qui habite à Paris. Plus que d’éventuelles bisbilles avec Christophe Urios, ce qu’il voulait c’était revenir chez lui. C’était sa motivation principale ».

Un retour aux affaires de Caleb Timu ?

Mais qui va le remplacer à l’UBB ? D’après les informations de Rugbyrama, Christophe Urios se serait tourné vers un profil assez surprenant, avec Caleb Timu. Le troisième-ligne australien, qui a porté les couleurs de Montpellier lors de la saison 2019-2021, avait décidé de prendre sa retraite et n’évolue donc plus au plus haut niveau depuis près d’un an. Peut-être que l’UBB et Urios ont trouvé un moyen pour convaincre le joueur de 28 ans de reprendre du service.