Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Mathieu Bastareaud justifie son arrivée à New York !

La saison prochaine, Mathieu Bastareaud évoluera du côté de New York. Une destination exotique sur laquelle est revenu l’international français.

Il n’y a plus de doute sur la prochaine destination de Mathieu Bastareaud. L’international tricolore découvrira dans les prochains mois les États-Unis et New York comme l’a confirmé Mourad Boudjellal, président du RCT, ce week-end. « Son départ à l’étranger ? Dans six mois. Ce sera à lui de vous le dire, mais c’est un pays où il y a président qui a été élu il y a quelques années, que je n’aime pas beaucoup. Donc à vous de découvrir ». Un transfert confirmé par le principal intéressé ce mardi dans les colonnes de L’Équipe, qui justifie ce choix.

« Avec ma nouvelle situation familiale, il me fallait quelque chose de sûr »

« Ma première idée, c’était l’Afrique du Sud, chez les Sharks de Durban. On a parlé pendant longtemps, mais il n’y avait rien de concret. Or, avec ma nouvelle situation familiale, il me fallait quelque chose de sûr. Au final, on est entré en discussion avec Pierre Arnald (patron de Rugby United New York, RUNY). (…) Il avait cette idée-là et, quand il a entendu qu’il y avait un peu de friture sur la ligne au niveau de l’Afrique du Sud, on est entrés en contact et ça s’est fait assez rapidement. Je me voyais faire quelque chose à l’étranger, j’ai toujours été clair sur ça. Après, il y a eu une réflexion. Sachant que je vais avoir un enfant en juin et que, parfois, en Super Rugby, tu pars trois-quatre semaines pour jouer en Australie ou en Nouvelle-Zélande, honnêtement, je ne suis pas sûr que j’étais prêt. Après, ç’aurait été un gros défi : est-ce que j’aurais eu le niveau, aussi, il faut se dire la vérité, parce que c’est un autre rugby. New York, finalement, c’était le meilleur compromis entre l’expérience de vie, voir autre chose, avec la famille. Je dois réfléchir pour trois maintenant, pas seulement pour moi », explique le joueur du RCT.

Articles liés