Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Boudjellal glisse un tacle au patron du SC Toulon !

Alors qu’il souhaite prendre la tête du club Sporting Club Toulon, Mourad Boudjellal s’en est pris à Claude Roye, l’actuel actionnaire majoritaire du club de football de la ville.

Mourad Boudjellal ne s’en cache plus, il souhaite faire ses débuts dans le football dès la saison prochaine, lorsqu’il quittera le RCT. Problème, Claude Roye, actionnaire majoritaire du Sporting Club Toulon, n’est pas vendeur, et il l’a fait savoir à travers un communiqué dans lequel il s’en est pris à Boudjellal : « Depuis notre montée en National devant une audience record, le club est très convoité, ce qui n’était pas le cas quand nous étions en division Honneur. De nombreuses propositions de la part de structures françaises et étrangères, sérieuses ou plus ou moins farfelues nous sont faites depuis mai 2019. (…) Je suis ouvert à rencontrer toutes personnes qui veulent et peuvent aider le Sporting. Je suis même prêt à ouvrir le capital de manière significative mais pas en tant qu’actionnaire majoritaire. Pour être honnête je trouve quand même « très particulière » la méthode consistant à affirmer son intérêt par voie de presse et en prenant les supporters à partie plus tôt que de prendre contact avec le club ». Une sortie que n’a visiblement pas apprécié le principal intéressé.

« Même des clubs dans des villages ! C’est mieux structuré que le Sporting »

Invité sur RazCast TV, une chaîne YouTube destinées aux supporters du SC Toulon, Mourad Boudjellal n’a pas hésité à répondre à Claude Joye, dans des propos relayés par Blog-RCT, reprochant notamment à ce dernier de l’avoir traiter de « farfelu » : « Je ne le connais pas donc je ne vais pas dire du mal de lui mais un peu quand même car il en a dit de moi. D’abord, il a parlé de mon côté farfelu. Je veux juste lui rappeler que je suis sûrement farfelu, mais que si on compare nos CV, il n’est pas invité, ça c’est clair. S’il le veut, on peut les comparer immédiatement. J’ai un parcours et il faudrait qu’il se renseigne. C’est sûrement parce que je suis farfelu que le président de la république m’avait demandé de faire sa première à Bercy. C’est aussi parce que je suis farfelu que j’ai été décoré de la légion d’honneur. C’est pour mes spectacles de rire et chanson. Non, il ne faut pas dire n’importe quoi. J’ai un côté atypique, mais je pense avoir construit dans l’édition quelque chose de très solide en partant de rien et en restant à Toulon. Dans le rugby, je pense que je me suis pas trop mal débrouillé malgré mon côté farfelu et atypique. Je ne cherche pas à déstabiliser les joueurs. Ils sont suffisamment déstabilisés par ce qui se passe dans ce club depuis des années et n’ont pas besoin de moi pour cela. Mais il ne faut pas que Claude Joye me prenne pour un farfelu. Quand j’ai une idée en tête et que je suis déterminé, je suis déterminé. (...) Je suis allé dans certains petits clubs et c’est mieux structuré que le Sporting. Même des clubs dans des villages ! C’est mieux structuré que le Sporting. Je ne dis pas cela pour attaquer Claude Joye, mais il faut qu’il le voit. Il faut qu’il voit qu’il a atteint sa limite et c’est pour cela que ça ne marche pas en Nationale. »

Articles liés