Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Romain Loursac : «Le rugby est l’un des sports les plus avancés sur la prévention»

Dans le 3e épisode du podcast « 36 Chandelles » de GMF, consacré à la prévention dans le rugby, Clémentine Sarlat reçoit Romain Loursac, ancien rugbyman du Lyon Olympique Universitaire, devenu médecin après sa retraite rugbystique en 2017.

Invité de l’épisode #3 de « 36 Chandelles », Romain Loursac revient sur sa carrière et ses passions, mais aussi de la prévention. Il explique notamment que, en tant que membre de la Commission des Protocoles Commotion de l’Équipe de France masculine de Rugby, la prévention joue un rôle majeur dans le rugby aujourd’hui. Et les mentalités ont changé : « Clairement, les mentalités ont changé entre temps. Et pourtant, je n’ai pas l’impression d’être trop vieux. Le protocole commotion date de 2011 ou 2012. Avant, à part avec un vrai KO ou une perte de connaissance, la plupart du temps on restait sur le terrain avec une commotion cérébrale. Aujourd’hui, il y a énormément de travail qui a été fait dessus. La parole des joueurs est à prendre avec des pincettes, car tous les joueurs ont envie de rester sur le terrain. Les équipes médicales, maintenant, sont là pour empêcher qu’un joueur présentant des symptômes d’une commotion de rester sur le terrain. Les jeunes joueurs sont beaucoup plus attentifs à ça, et on voit qu’ils sont sensibilisés. Il y a un changement dans la façon de voir les commotions. Certes, nous exerçons un sport de contact, mais le rugby un des sports les plus avancés sur la prévention et la prise en charge. Les joueurs, maintenant, sont complètement écoutés sur ce genre de problématique. »
 
Au micro de Clémentine Sarlat, le médecin de l’Equipe de France Féminine revient longuement sur son métier, les protocoles commotions ou encore son expérience sur ses deux métiers. Un épisode à découvrir sur la plateforme d’Assurément Rugby.

Articles liés